Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De 1980 à nos jours

Lors de cette dernière partie nous aborderons trois principaux points qui suivront un ordre chronologique, le temps de procès de 1980 à 1990, puis l’évolution récente d’une mémoire officielle mais parfois contestée de 1990 à nos jours et ensuite la mémoire à travers les nouvelles générations.

Le temps des procès de 1980 à 1990

Lors de la fin de la Seconde guerreMondiale certains hauts responsables nazis ont été arrêtés ou se sont suicidés ou d’autres encore ont réussi à s’échapper mais ils seront bientôt rattrapés par les autorités pour être jugé devant une cour. Ces procès pour crime contre l’humanité vont réveiller d’anciennes blessures dans la mémoire des français et vont montrer l’importance du traumatisme engendrée par la période de l’Occupationnazisme. Les différents procès exécutés n’ont pas jugé seulement des nazis mais aussi des français. Paul Touvier et Maurice Papon font partis de ces français qui ont collaboré avec l’ennemi sous l’Occupation et qui ont été retrouvé après des dizaines d’années de cavale, ces hauts fonctionnaires de l’Etat français statués ont permis de s’interroger sur l’implication des Français dans la barbarie de cetteguerre. Maurice Papon aurait été un des commanditaires des déportations juives effectuées en France. Ces procès jugeant des Français montrent une autre face de l’Occupation allemande, puisqu’il n’y a pas eu que des résistants qui se battaient pour la liberté de leur pays mais aussi des collaborations diverses mais toutes aussi importantes puisqu’ils ne faisaient rien pour empêcher ou résister auxordres donnés.
D’autre part ces procès on réussi a faire reconnaître la mémoire juive grâce à ces procès qui ont permis de rendre justice aux familles de nombreuses victimes juives comme Maurice-David Matisson venu déposer plainte contre Maurice Papon. Ils ont donc servi au devoir de mémoire mis en place à travers des musées, d’un mémorial du martyr juif (devenu en 2005 mémorial de la Shoah) pourconserver une trace des milliers de juifs français morts durant la Seconde guerre Mondiale.
Un des procès qui a le plus retenu l’attention des français c’est celui de Klaus Barbi en 1987, chef de la section IV (Gestapo) dans les services de la police de sûreté allemande basée à Lyon. Il fut surnommé « le boucher de Lyon », puisque c’était lui qui était chargé d’interroger ou de faire interrogersous ses ordres, de nombreux résistants, dont Jean Moulin qui sont torturés et exécutés. Ce procès a permis de mieux comprendre cet homme qui selon lui et son avocat ne faisait qu’exécuter les ordres de son führer. Néanmoins au yeux des français et des juges il n’en sera pas moins puisqu’il sera condamné à perpétuité à la prison de Lyon ou il mourra.
Toutes ces personnes jugées pour crime contel’humanité on permis de faire ressortir des traumatismes enfouis certes mais aussi de faire perpétuer la mémoire (notamment de la Shoah) pour que personne n’oublie cette page de l’histoire.

L’évolution récente d’une mémoire officielle, parfois contestée de 1990 à nos jours

Depuis une dizaine d’années, on peut remarquer une évolution dans la mémoire officielle qui est parfois contesté. Cettedernière évolue constamment depuis les années 90, on voit ce changement s’opérer à travers la politique puisque lors de l’Occupation allemande c’est le gouvernement de Vichy qui était a l’origine ce la collaboration franco-allemande.
On voit l’amélioration de la mémoire officielle par rapport à la pression de la mémoire juive, qui vient de se faire reconnaître. On la remarque à travers lesdifférences entre les discours des hommes politiques qui se sont succédés pendant la Vème République, le président Mitterrand et le président Chirac ; puisque Mitterrand considère -comme ses prédécesseurs- que pendant l’Occupation il y avait eu un Etat français différent de la République française et donc que le régime de Vichy était le seul responsable des actes antisémites et racistes et non pas...
tracking img