Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

Explication de texte :

Depuis longtemps, l'homme a voulu donner une image de lui, de l'être humain favorable comme le dit Kurt Vonnegut Jr dans sa citation: « Nous ne sommes pasautre chose que l'image que nous donnons de nous-mêmes : alors mieux vaut y regarder à deux fois avant de choisir son image ». L'homme a voulu se donné une image de maître par rapport à ce quil'entourait. Sigmund Freud est un médecin autrichien à l'origine puis s'est tourné vers la psychanalyse. Il a vécu au 19ème siècle, il a écrit plusieurs textes comme celui que nous allons étudié, il disait quela conscience nous permettait de filtrer notre inconscience qui venait à satisfaire nos désirs. Dans cet extrait, Sigmund Freud parle de la souveraineté de l'homme mise à mal par la science et lespsychanalystes et défend ainsi sa thèse qui est que la psychanalyse révèle la fragilité de l'homme. Nous allons donc voir dans une première partie comment Sigmund Freud montre l'égocentrisme de l'homme àpartir d'exemples bien précis. Puis dans nue deuxième partie il démonte la mégalomanie de l'homme en s'appuyant sur la psychanalyse.

Tout d'abord, Freud va parler du fait que l'homme pense qu'ilétait au centre du monde, une théorie à une époque grandement soutenue par l'Eglise qui défendait quiconque de penser le contraire, pourtant la vérité s'est faite acceptée au fur et à mesure et le faitque l'homme ne soit pas au centre de l'univers mais bien que la terre est infiniment petit et insignifiant par rapport à un vaste univers. Freud le dit très bien dans la première partie de son texte :« ce fut lorsqu'elle a montré que la terre, loin d'être le centre de l'univers, ne forme qu'une parcelle insignifiante du système cosmique ». C'est en effet la première illusion que s'est créel'homme au cours des siècles, pour défaire cette illusion et infliger la première « blessure narcissique de l'humanité » comme l'a dit Sigmund Freud. Il parle de blessure narcissique car l'homme ou...
tracking img