Dissertation blackbe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2979 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1-Émeutes à Londres : le rôle du BlackBerry en question

( À moins d'un an des JO de 2012, le marathon de natation organisé par le comité olympique à Hyde Park le samedi 13 août devait montrer au public international que la capitale britannique était prête à accueillir l'événement planétaire.

Au lieu de cela, les 200 délégués olympiques venus à Londres ont assisté pour la quatrième journéeconsécutive à ce qui constitue les pires émeutes qu'ait connues la ville de mémoire de Londoniens. Un homme de 26 ans est même décédé mardi des suites de ses blessures. L'image du London Eye, célèbre grande roue tant aimée des touristes, immortalisée par les caméras du monde entier avec en arrière-plan la fumée noire de douzaines de bâtiments détruits lors d'incendies criminels, est suffisammentévocatrice du climat qui règne dans la ville. Un symbole édifiant des affrontements qui secouent Londres.

Près de 350 personnes ont déjà été arrêtées dans la seule nuit de lundi à mardi, tandis que 44 policiers et 14 passants ont été blessés par les émeutiers, dont l'un d'entre eux très sérieusement. Le match amical qui devait se jouer à Wembley ce soir entre l'Angleterre et la Hollande n'aura paslieu. La police a même enjoint aux parents de garder leurs enfants à l'abri à la maison.

Cameron rentre en urgence

L'escalade de la violence depuis samedi est telle que le Premier ministre David Cameron, qui avait d'abord refusé d'interrompre ses vacances en Italie, a décidé de regagner Londres pour présider un comité d'urgence. Il a par ailleurs annoncé que le Parlement serait rappeléjeudi pour une journée, ce qui ne s'était pas produit depuis 2002. Il a souligné que les assaillants qui sont responsables d'actes de "criminalité pure et simple" seraient poursuivis en justice : "Si vous êtes assez âgés pour commettre ces actes, alors vous êtes aussi suffisamment âgés pour en subir les sanctions", a-t-il ainsi affirmé lors d'une conférence de presse à l'adresse des vandales.

Lesémeutes ont commencé samedi à Tottenham, un quartier défavorisé du nord de Londres, en réponse au décès d'un homme de 29 ans suspecté d'appartenir à un gang et tué lors d'une opération de police. Elles ont, depuis, gagné non seulement de nombreux autres quartiers - notamment Croydon au sud, Hackney à l'est et Ealing à l'ouest - mais aussi les villes de Birmingham, Liverpool, Nottingham et Bristol.Partout, des hordes d'individus masqués, pour la plupart des adolescents et jeunes adultes cachés par des cagoules ou des bandanas, ont pris d'assaut et pillé des centaines de magasins, mettant le feu à des dizaines de bâtiments, y compris des bureaux et des appartements. Loin d'être ainsi limité à des quartiers réputés "difficiles" comme Hackney, le phénomène s'est étendu à des zones chics etrésidentielles, comme Ealing, un quartier verdoyant connu pour son calme.

Renforts policiers

Le nombre de policiers déployés est passé de 6 000 la nuit dernière à 16 000 dans la soirée de mardi. Des véhicules blindés ont dû être utilisés pour disperser une foule de 150 délinquants déchaînés qui visaient des magasins dans le quartier résidentiel de Clapham Junction. "La police métropolitaine a étépoussée au maximum de ses capacités, à un point que l'on n'avait jamais eu avant", a déclaré Steven Kavanagh, commissaire en chef adjoint de Scotland Yard. Plusieurs députés se sont prononcés en faveur d'une intervention militaire, d'autres suggérant que des canons à eau devraient être utilisés et un couvre-feu mis en place.

Actes de violence et de vandalisme gratuits ou cri de rage d'unejeunesse désaffectée laissée en marge de la société, ces émeutes risquent de remettre sérieusement en doute le bien-fondé de l'actuelle politique sociale du gouvernement conservateur. Haringey, municipalité où se trouve Tottenham, l'épicentre des débordements, affiche ainsi un taux de chômage de 22 %. La députée du quartier voisin de Hackney Diane Abott a dressé un constat sans appel dans le...
tracking img