Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1099 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le discours rapporté
 
Le dialogue : lorsqu’il y a échange de parole entre deux personnes, on distingue le changement d’interlocuteur par la présence de tirets( ex. Interview, entretien).
Le discours rapporté : Dans un récit les paroles du personnage sont rapportés de deux manières :
Discours direct | Discours indirect |
Les paroles sont rapportées telles qu’elles ont été prononcéespar le personnage. Les paroles  prononcées sont introduites par un verbe introducteur(dit, demander, déclarer, annoncer, affirmer, ajouter, murmurer…). Le verbe introducteur est suivi de marque de ponctuation :( : «… ») | Les paroles sont rapportées par celui qui raconte l’histoire. On utilise un verbe introducteur suivie d’une conjonction de subordination(que). Il n’y a pas de ponctuationspécifique. |
Le présent- le futur –passé composé - impératif | Imparfait- conditionnel présent- plus que parfait – de + infinitif(subjonctif) |
Je / nous | Il   / ils |
 
1.DiscoursdirectLe discours direct reproduit les paroles telles qu'elles ont été prononcées.
Il est introduit par un verbe "de parole" ou "verbe introducteur" puis un tiret (-) ou deux points (:) etdélimité par des guillemets ("...")
Il peut comporter tous les signes de ponctutation ainsi que les interjections ou inversions nécessaires pour marquer l'interrogation, l'exclamation.
Exemple: Il s'écria: "Zut! J'ai oublié mon sac!"2. Discours indirectLe discours indirect consiste à rapporter les paroles de quelqu'un.
On les fait alors dépendre d'un verbe introducteur (s'exclamer, crier,murmurer, ripoter...)
Les signes de ponctuation du discours direct (guillemets, tirets, points d'exclamations) disparaissent.
On change les pronoms personnels, les adjectifs, les pronoms possessifs, certains adverbes (ici, aujourd'hui, hier)
On supprime ou on transpose les tournures propes à l'oral. (interjections, honomatopés...)
On change certains mots interrogatifs:
est-ce que?| ==> si |
qu'est ce qui? | ==> ce qui |
qu'est ce que | ==> ce que |
On applique la concordance des temps si le verbe introducteur est au passé.
Exemple: Il s'exclame qu'il a oublié son sac.Il s'exclama qu'il avait oublié son sac.

3. Discours indirect libreLe discours indirect libre modifie les paroles pour les intégrer au récit mais conserver leurexpressivité.
Comme au discours direct, il n'y a pas de subordination au récit et ponctuation selon l'intonation
Comme au discours indirect, on modifie les pronoms, le temps et les connecteurs après un récit au passé.

Exercice n° 1 : Réécris le texte suivant au discours indirect. Tu commenceras par « elle » et tu choisiras la place dans le texte des verbes introducteurs suivants :
Demander- avouer– faire comprendre – faire remarquer- prier.
Tu seras toujours prisonnier, je jouis de toi au dépend de ta liberté ; je te plains et je te regarde. Mais que feras-tu si je te donnais la clef des champs ? Sais-tu que tes ailes, qui ne se sont jamais déployées, n’iraient pas loin dans le grand espace que tu vois à travers les barreaux de ta cage ? Ta pâture tu ne saurais la trouver ; tu n’as pasgoutter à ce que mangent tes frères, et peut-être te banniraient-ils comme un inconnu, de leur festin de famille. Reste avec moi qui te nourris. La nuit la rosée mouillerais tes plumes, et le froid du matin t’empêcherais de chanter.
 
Eugénie de Guérin.
 
Exercice n°2 : Dans les textes suivants retrouves les paroles qui sont rapportées indirectement, puis écrivez-les au style direct.
 Barbe-blue dit à sa femme qu’il était obligé de faire un voyage en province de six semaines au moins, qu’il la prierais de se divertir pendant son absence, qu’elle fît venir ses amies et qu’elle les menât à la compagne si elle le voulait, que partout elle fît bonne chère, mais que surtout elle n’ouvrît pas la porte du cabinet dont il lui confiait la clef.
Charles Perrault, « Contes »
 
Une...
tracking img