Disserte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé sur « Phèdre » de Racine

Dans ce commentaire, nous allons parler de Phèdre, un des livres de Racine qu'il a écrit en 1677. Racine est un dramaturge du XVIIeme siècle. La tragédie est apparue en Grèce au Veme siècle avant J-C pendant l'antiquité mais le théâtre tragique est arrivé en France que fin du XVIeme, début du XVIIeme siècle. Racine est un des premiers auteurs detragédie connu avec Corneille et Molière. Phèdre est une pièce de théâtre tragique, elle est composée de 5 actes et chaque acte est lui-même composé de 5 à 7 scènes. Ce texte est écrit en vers. Dans cette pièce, nous voulons savoir, en quoi le texte est-il parfaitement représentatif d'un dénouement tragique. Pour démontrer cela, dans une première partie, nous parlerons des personnages qui sontvictimes et coupables à la fois puis nous finirons en montrant pourquoi ce texte a-t-il un dénouement tragique.

Dans cette partie, nous avons trois sous parties. Premièrement nous allons parler de Phèdre qui rejette toujours la faute sur les autres, puis de tout à fait l'inverse, nous allons parler des moments où Phèdre s'accuse et pour finir de Thésée qui serait à la fois coupable et innocent de lamort de son fils. Dans le texte de Phèdre, l'emploi de deux sujets ; un très court et un beaucoup plus long « Le ciel/la détestable Oenone » montre que Phèdre s'innocente et elle met l'accent sur la culpabilité d'Oenone, sa nourrice. Phèdre utilise un verbe d'action qui est synonyme de mener : « a conduit » qui veut dire que Oenone est la seule responsable de ce qui arrive. Phèdre utilise ensuiteune allitération en [ f ] « Fureur/feu », la métaphore du feu et de la fureur désigne l'amour. L'amour est présenté comme quelque chose de néfaste, dévastateur et qui conduit le plus souvent à la mort. Ce qui montre l'innocence de Phèdre et la culpabilité de « l'amour », quelque chose qui ne se contrôle pas. Phèdre utilise une périphrase « elle s'en est punie » puis une périphrase euphémistiquequi va servir à atténuer la réalité « Cherché dans les flots » qui signifie qu'Oenone c'est noyée car elle se sentait coupable. Ces deux passages traduisent que Phèdre n'a aucune pitié pour sa nourrice et que son châtiment est trop doux comparé à sa faute, elle rejette donc la faute sur Oenone. Dans ce texte, Phèdre utilise un participe présent « fuyant » qui exprime toujours la simultanéité, elledit que c'est grâce à elle qu'Oenone, sa nourrice s'est tuée. Phèdre pense que c'est une bonne chose car elle croit qu'Oenone est coupable de cet amour qu'elle a pour Hippolyte, c'est sa nourrice qui l'a poussé à avouer son amour à son beau-fils.

Dans le texte de Phèdre, l'emploi du présentatif « c'est moi qui » insiste fortement sur sa culpabilité personnelle, elle avoue son amour enversHippolyte et l'innocente donc. Phèdre s'accuse de cet amour qui est impossible car Hippolyte est son beau fils. Dans ce même passage, l'emploi du rythme binaire placé dans le second hémistiche « chaste et respectueux » « profane [ sacrilège], incestueux » insiste aussi sur l'innocence d'Hippolyte dans cet amour et accuse encore une fois Phèdre, il y a une antithèse entre ces deux personnages. Dans cetexte, Phèdre utilise une métaphore « tranché ma destinée » pour montrer à quel point elle se sent coupable de cet amour envers Hippolyte. Phèdre utilise le champs lexical de la souffrance « gémir » ce qui montre qu'elle se sent vraiment coupable et tellement que cela la ronge, elle commence à entendre les plaintes d'un mort, c'est impossible. Ce qui montre que se sont ces remords qui l'a pousse àavouer. Le verbe de volonté « j'ai voulu » qu'emploi Phèdre montre qu'elle sort de sa passivité, elle se sent coupable et commence donc a s'exprimer. Quand Phèdre utilise des mots placés à la rime ayant trois sons en communs « Remords/Mort » cela nous montre qu'elle a mauvaise conscience depuis le début ce qui va la pousser vers la mort, elle veut et va se suicider. Dans ce morceau du texte...
tracking img