Document doc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES CULTURES SOUS SERRE

Chiffres clés du secteur des cultures légumières
Les cultures légumières ce sont : - plus de 35 espèces (à l’exception des pommes de terre) - une surface totale d’environ 329 000 hectares - une production globale de 6,4 millions de tonnes - un capital humain important (63 000 UTA) - environ 50 000 exploitations, dont 11 700 spécialisées en maraîchage

Typologie desexploitations
SPECIALISTE DE PLEIN AIR Production souvent centrée sur une ou deux espèces de légumes, avec un fort niveau de mécanisation et un faible recours à la main d’œuvre SERRISTES En général, une seule spécialisation, ou une rotation de cultures pour occuper les serres toute l’année. Une production avec une forte technicité et un fort niveau d’investissement MARAICHERS DE CEINTURE VERTEUne production très variée, de légumes saisonniers, qui demande une organisation rigoureuse et une main d’œuvre importante sur des courtes périodes. Spécialiste des circuits courts et de la vente en directe

Les cultures sous serre en France
La superficie française consacrée aux cultures sous serre représente est d’environ 10000 ha, dont 2/3 affectés aux cultures légumières et 1/3 auxproductions ornementales

UNE SERRE C’EST QUOI ?
La serre est une « enceinte destinée à la culture » et dont les dimensions doivent permettre à un homme d’y travailler Elle est un moyen de créer un climat plus favorable à la croissance des plantes

INTERETS DE LA CULTURE SOUS SERRE
Cultiver de nombreux végétaux hors de leur zone d’origine Produire des cultures horssaison Augmentation des rendementsProduits de meilleure qualité Conditions de travail plus agréable

CONTRAINTES DE LA CULTURE SOUS SERRE
Importance des investissements Rentabilité parfois difficile à atteindre malgré une technologie de haut niveau Evolution technique très rapide Système de production très complexe nécessitant du personnel qualifié

LES PRINCIPAUX OUTILS

LE TUNNEL PLASTIQUE LA SERRE VERRE LAMULTICHAPELLE PLASTIQUE

LE TUNNEL PLASTIQUE

Tunnel en ogive ou en ½ cercle

Les équipements du tunnel plastique
AERATION - par ouverture du faîtage - Par écartement des laizes

IRRIGATION -Par aspersion -Au goutte à goutte

CHAUFFAGE -Par air pulsé -Par chauffage basse température

Les points forts et les points faibles
Avantages - Peu cher - Facile à monter - Facile à chaufferInconvénients - Hétérogénéité climatique et agronomique - Niveau d’équipements limité - Perte de terrain - Conditions de travail pénible

LA SERRE VERRE
Ce sont des abris très perfectionnés pour la production des végétaux car ils permettent une maîtrise quasi parfaite du climat

Description de la serre verre

Les équipements de la serre verre
AERATION - en continue - en tabatière

CHAUFFAGE -par thermosiphon - par chauffage basse température

LA STATION D’IRRIGATION FERTILISANTE un poste de pompage un poste de filtration un poste de fertilisation Les automatismes La distribution

Les autres équipements
Injection de CO2 Ecrans thermiques ou d’ombrage Eclairage Fog Pilotage par ordinateur

Les points forts et les points faibles
Avantages - Très lumineux - Très thermique -Adaptés aux cultures intensives - Pas de problèmes d’hygrométrie et d’excès de T° - Bonnes conditions de travail Inconvénients

- Coût élevé - Structure lourde - Matériau de couverture fragile

LA MULTICHAPELLE PLASTIQUE
SIMPLE PAROI DOUBLE PAROI GONFLABLE (DPG)

La multichapelle se distingue des :
des tunnels par : - des fondations - Un espace intérieur plus vaste - Un système d’aérationplus efficace Des serres verres par : la légèreté de la charpente Son manque de luminosité Un prix moins élevé Son matériau de couverture

-

Descriptif multichapelle simple paroi

Descriptif de la DPG

LES PRODUCTIONS SOUS SERRE

Les productions sous tunnels
Dans le Sud de la France : - Equipés d’un chauffage antigel, il permet de produire un grand nombre d’espèces souvent en...
tracking img