Documents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1655 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1: Historique et évolution des Ressources Humaines.

Le taylorisme

Méthode de travail qui tire son nom de l'ingénieur américain TAYLOR et repose sur une organisation à priori définie par des scientifiques: l'OST (Organisation Scientifique du Travail) cherchant à définir la meilleure façon de produire pour un rendement maximum. L'OST peut être définie et rentable grâce à:
àanalyse des techniques de production (gestes, rythmes, cadences)
à la définition des tâches (conception)
au passage du salaire à la tâche au salaire à l'heure.

Ce système ne doit pas être confondu avec le fordisme, procédé de travail à la chaîne qu'Henry FORD fut l'un des premiers à mettre en œuvre, et dont le taylorisme ne constitue qu'une composante.
Aujourd'hui, le taylorisme se trouveprolongé par une méthode de travail d'origine japonaise: le toyotisme, qui donne davantage d'autonomie aux individus, mais reste cependant largement inspirée par le projet initial de Taylor: la rationalisation méthodique du travail humain afin d'accroître son efficacité.
L'organisation scientifique de Taylor repose schématiquement sur la double division du travail:
la division horizontaleconsiste a décomposer le processus de production d'un bien en une suite de tâches simples confiées chacune à un ouvrier spécialisé. L'objectif est d'identifier la manière la plus efficace de découper le travail. Chargés de cette mission, les ingénieurs:
*chronomètrent chaque mouvement élémentaire
*éliminent les temps inutile
*étudient les meilleurs outils pour réaliser chaque mouvement*définissent un temps optimal pour chaque stade de production
*rédigent les recettes de fabrication
la division verticale du travail: stricte distinction entre les tâches de conception du travail et de formation et celles d'exécution: les ingénieurs pensent le travail et les ouvriers l'exécutent conformément aux instructions et à la formation que les premiers leur fournissent.
On parle aussi souvent depost-taylorisme, c'est à dire une organisation de travail qui met en œuvre diverses formes de participation des travailleurs aux décisions concernant la production. Le but est de remédier aux dysfonctionnements liés au taylorisme (démotivation des travailleurs, entre autres). On distingue cinq formes de post-taylorisme.

rotation des postes: l'ouvrier occupe successivement différents postesde L pour éviter la routine et pour avoir une vision plus globale du processus de Po.
Élargissemnet des tâches: les tâches osnt moins fragmentées, moins pénibles, moins répétitives
enrichissement des tâches: le L s'étend à d'autres tâches telles que le réglage et l'entretient des machines, impliquant une responsabilisation du travailleur
grroupes semi-autonomes: quelques ouvrierss'organisent librement pour réaliset un niveau de production fixé par la direction
cercles de qualité: groupes de travailleurs volontaires se réunissant pour améliorer le processus de Po et la qualité des produits. C'est une remise en cause de la division verticale énoncé ds la taylorisme.

Evolution du Taylorisme
Le taylorisme, étant une totale rupture avec le passé, provoqua de nombreusesrésistances mais les syndicats et entrepreneurs trouvèrent un compromis. Les syndicats acceptèrent les méthodes de Po tayloriennes et ils obtinrent une part des augmentations de salaire. Ce compromis faut accepter par une minorité d'employeurs puis devint la régle aprés la fin de la seconde guerre mondiale

Le Fordisme

Etape du capitalisme moderne caractérisée par :
La production de masse.Le Taylorisme
Une division du travail accrue.
L’accroissement du crédit qui a permis la consommation de masse.
Les principes du Fordisme :
A l’origine, il fut créé par la Ford Motor Compagny à Detroit, en 1913 sous la Direction d’Henry Ford.
Son principe est de rationaliser le travail et mécaniser autant que possible
D’abord concevoir, puis produire et organier le travail....
tracking img