Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2083 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE, MOLIÈRE
Histoire de la pièce Quelques dates d’abord : Le 15 Février 1665 la comédie de Molière, Dom Juan a été représentée par première fois au Théâtre du Palais-Royal. Cette première représentation a eu un très grand succès. Mais dès la seconde représentation, une scène (connue comme la scène du pauvre) est supprimée.
Molière écrit cette comédiedans l’urgence car il a quelques difficultés financières et il a besoin de l’argent.
En 1677, les comédiens de l’Hôtel Guénégaud demandent à Thomas Corneille d’expurger Dom Juan de ses audaces et de le transcrire en vers. Cette transcription sera jouée jusqu’en 1841. L’Odéon et la Comédie-Française revinrent en 1847 au Dom Juan en prose de Molière.
L’histoire des éditions est complexe aussi.Le privilège pris par Molière n’est pas utilisé. Dom Juan n’est imprimé qu’après sa mort en 1682. Les éditeurs ont dû édulcorer le texte. Cela ne parut pas suffisant à la censure : il fallut imprimer des cartons.
En 1683, un libraire d’Amsterdam donne le texte intégral, celui que selon toutes probabilités avaient entendu les spectateurs du 15 Février 1665. Ce texte est ensuite oublié.
Ongarde seulement le vague souvenir qu’existait une audacieuse « scène du pauvre ». Mais les éditeurs successifs ne l’ont pas eue entre les mains et ils reproduisent tous l’édition cartonnée de 1682.
En 1813 seulement la scène du pauvre de l’édition non cartonnée de 1682, et, en 1819, l’édition d’Amsterdam sont retrouvées. Est publié ainsi pour la première fois le texte que Molière avait vouludonner.
Des réactions après la pièce Tout de suite, la pièce fut très violemment contestée. Il y eut une querelle de Dom Juan dans laquelle on accusait la pièce de Molière comme une pièce athéiste.
Le plus intéressant de cette querelle est son analyse du rôle du personnage Sganarelle.
Pour eux, le plus dangereux n’est pas l’athée qui blasphème (Dom Juan), mais l’athée qui se cache,Sganarelle. On détermine les intentions profondes de Molière moins en pénétrant le personnage de Dom Juan que celui de Sganarelle, un valet infâme, un Molière habillé en lui qui se moque de Dieu et du Diable, qui joue le Ciel et l’Enfer, qui croit et ne croit pas, qui pleure et qui rit, qui est censeur et athée, qui est hypocrite et libertin, qui est homme et démon tout ensemble.Influences Dom Juan a constitué en partie la réputation de Molière qui était metteur en scène et acteur de sa troupe de théâtre jouant non seulement pour le peuple, mais aussi pour le roi Louis XIV.
Cette pièce met en scène un libertin qui s’oppose à l’austérité religieuse.
Il s’agit d’une comédie divisée en cinq actes (comportant 3, 5, 8 et 6 scènes respectivement), elle a été écrite en prose.Résumé sur l’œuvre
*Analyse de la deuxième scène du* premier acte
L’extrait que je vais analyser apparaît dans le premier acte, plus précisément, il s’agit de la deuxième scène.
Deux personnages sont présents sur scène : Dom Juan et Sganarelle (son valet). Ils sont en train de discuter sur le mode de vie de Dom Juan (libertinage) et celui-ci essaye d’expliquer à son valetles raisons pour lesquelles il agit de cette façon.
Par contre Sganarelle essaye de faire comprendre à Dom Juan que la méthode de vie qu’il suit n’est pas du tout la correcte, qu’il sera puni par Dieu et que ce chemin n’est pas le plus indiqué.
Pour commencer l’analyse on peut constater comme Dom Juan donne la parole à Sganarelle en disant « Je te donne la liberté de parler et de me diretes sentiments », quelque chose de bizarre car à cette époque-là les valets dans les comédies étaient considérés comme des bouffons, mais là on peut remarquer une relation privilégiée.
Cette relation est marquée pour la complicité qui existe entre ces deux personnages, Dom Juan se sert de son valet pour pouvoir raconter ses pensées, il lui montre son véritable visage (surtout dans sa tirade)....
tracking img