Don quichotte la bataille contre les moulins à vent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 6 (1445 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 15 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE COMPOSE DON QUICHOTTE « bataille contre les moulins à vent ».

Le roman de Don Quichotte est un roman d’aventures qui fait connaître un nouveau genre : le picaresque dans lequel un héros part seul et connaît une succession d’aventures. L’aventure des moulins à vent est la plus connue puisqu’elle caractérise parfaitement le personnage central Don Quichotte. En effet, celui-ci nerenonce pas à ses illusions et se réfugie dans un monde imaginaire malgré les efforts déployés par Sancho Pança pour le faire revenir à la réalité. Outre l’apparence fantaisiste et légère du texte, il faut y voir une portée plus profonde en accord avec l’époque. Comment, Don Quichotte s’inscrit-il à la frontière du Moyen-âge et de l’époque moderne ? Nous verrons, dans un premier temps, que ce récitcorrespond parfaitement aux archétypes des récits médiévaux. Puis, nous analyserons la portée comique de ce passage, parodie plus qu’imitation des récits médiévaux. Enfin, nous étudierons le contexte marquant de l’époque baroque.

Ce passage nous fait parfaitement ressortir l’atmosphère d’un récit médiéval. En effet, il rappelle deux thèmes propres à ce genre. Dans un premier temps, ilcorrespond à l’épopée. Le titre imite les épisodes du Moyen-âge. Il raconte ce qu’il se passe dans la suite du texte : « Du beau succès que le valeureux Don Quichotte eut en l’épouvantable et jamais imaginée aventure des moulins à vent, avec d’autres événements dignes d’heureuse ressouvenance ». C’est un résumé des différentes aventures qui seront expliquées dans la suite du chapitre.
Si le thème del’épopée correspond parfaitement, le héros va donc accomplir un exploit : terrasser des ennemis effrayants. Il s’attaque seul à une armée de géants. D’une part, on note la présence du merveilleux avec les « géants ». D’autre part, le vocabulaire lié à la guerre est très présent : « combat », « dépouilles », « ôter les vie », « guerre »… Cela ne fait qu’accentuer l’imitation de l’épopée puisque lecombat en est le thème central, et que la violence était la caractéristique principale de ces combats. Dans ce chapitre, Cervantès appuie également sur cette violence : « une furieuse […] bataille », « le vent la fit tourner avec une telle violence qu’elle mit la lance en pièces ». Dans l’épopée, l’amplification épique était aussi requise. Elle fait partie intégrante du genre. A nouveau, Cervantèsse sert de ce point pour ancrer son texte dans le récit médiéval. Il utilise hyperboles, exagérations mais aussi démesure propre au personnage de Don Quichotte. Comme dans l’épopée, Cervantès se plaît à dépeindre les qualités propres au chevalier Don Quichotte : la bravoure, l’audace, le courage, le mépris de la lâcheté : « Ne fuyez pas, couardes et viles créatures, car c’est un seul chevalierqui vous attaque ». Enfin, Don Quichotte comme les soldats du Moyen-âge met sa foi en Dieu. On retrouve l’esprit des croisades de l’épopée, où le chevalier se bat pour une guerre sainte, c’est-à-dire tout ce qui menace l’Eglise et Dieu : « c’est faire grand service à Dieu d’ôter une si mauvaise semence de dessus la face de la terre ».
Après avoir repris les thèmes de l’épopée, Cervantès imite lerécit courtois. Le chevalier se bat pour la dame de ses pensées. Les pensées de Don Quichotte vont vers Dulcinée. Elle même doit le protéger : « Il se recommanda de tout son cœur à sa dame Dulcinée, lui demandant qu’elle le secourût en ce danger ». Ainsi, par l’épopée et le récit courtois, Cervantès ancre son roman, ou du moins, ce chapitre, dans l’atmosphère du récit médiéval. Cependant, l’auteurne se contente pas de l’imiter. Il va beaucoup plus loin, en le parodiant.

Sous la plume de Cervantès, la scène épique que vit Don Quichotte devient vite comique. Il annonce déjà par le titre, le ton ironique du passage. L’auteur utilise une antiphrase. Il parle d’un « valeureux » chevalier et d’ « un beau succès », alors que la scène se termine par une défaite et un Don Quichotte blessé....
tracking img