Droit naturel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1771 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic] |Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2008).
Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec {{Référence souhaitée}} ou, mieux, incluez les références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article) | |Le droit naturel est l'ensemble des normes prenant en considération la nature de l'homme et sa finalité dans le monde(définition du Petit Larousse). Le droit naturel s'oppose au droit positif, et diffère du concept de loi naturelle. En outre, le droit naturel se distingue des droits naturels: ces derniers se réfèrent à des droits subjectifs, tels que, par exemple, les droits de l'homme. On parle de droits naturels pour ceux-ci parce qu'on présume que ces droits seraient issus de la nature humaine, et qu'ils seraientdonc inhérents à chacun, indépendamment de sa position sociale, de son ethnie, de sa nationalité, ou de toute autre considération. Les premières formulations du concept de droit naturel viennent de l'école de Salamanque, et ont ensuite été reprises et reformulées par les théoriciens du contrat social (Hobbes, Locke, Rousseau).
Au sens large, le droit naturel désigne toute recherche objective denormes de droit en fonction des seules caractéristiques propres à l'être humain, indépendamment des conceptions du droit déjà en vigueur dans les sociétés humaines.
Le droit naturel étant supposé exister partout même s'il n'est pas effectivement appliqué et sanctionné, il n'est donc pas nécessairement un droit opposable; étant fondé sur la nature humaine et non sur la réalité sociale danslaquelle vit chaque individu, le droit naturel est réputé universellement valable même dans les lieux et aux époques où il n'existe aucun moyen concret de le faire respecter.
L'expression droit naturel est susceptible d'acceptions légèrement différentes :
– recherche du juste par une analyse rationnelle et concrète des réalités sociales dans leur contexte mondial, orientée par la considération dela finalité de l'homme dans l'Univers ;
– principes immuables, découverts par la raison, permettant d'éprouver la valeur des règles de conduite admises par le droit objectif, qui dérivent du comportement « naturel » (instinctif) des êtres.

|Sommaire |
|[masquer]|
|1 Historique de la notion de droit naturel |
|2 Les théories du contrat social |
|3 Le droit naturel et les droits de l'homme |
|4 Les critiques du droit naturel |
|5 Le droitnaturel après la Seconde guerre mondiale |
|6 Le droit naturel par rapport au droit en général |
|7 Bibliographie |
|8 Voir aussi |
|9 Citations|

[pic]Historique de la notion de droit naturel [modifier]

Bien que la philosophie antique se soit beaucoup préoccupée de la différence entre la " nature " (physis, φúσις) d'un côté et la " loi " ou " coutume " (nomos, νóμος) de l'autre, il n'y a pas, à proprement parler, de « droit naturel » en Grèce. Toutefois, les stoïciens ont formulé une notion de loinaturelle universelle. Celle-ci est cependant davantage descriptive que prescriptive : elle décrit comment un être humain agit.
À la Renaissance, l'école de Salamanque a reformulé le concept de droit naturel (XVIe siècle) lui donnant son sens moderne. Il fait alors référence à la nature de l'homme.
Le philosophe néerlandais Hugo Grotius (1583-1645) est souvent considéré comme l'un des fondateurs du...
tracking img