Du contrat social, chap 1, livre 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (999 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication : Chapitre 1
Rousseau pose d’emblée que l’homme est par nature né libre. S’agit-il d’une liberté au sens de Hobbes qui finalement n’est qu’une liberté de comportement individuel quin’empêche pas l’action d’un certain déterminisme des passions ? L’homme dont il s’agit est « dans les fers » : le sens de la liberté naturelle dont parle Rousseau est donc opposé à la tyrannie, àl’esclavage et donc toute forme de soumission d’un individu à un autre. Son propos est plus que choquant pour l’époque, mais Rousseau n’accuse même pas les usurpateurs qui dominent. Selon lui, les prétendusmaîtres sont eux-mêmes prisonniers de leur statut de dominants, ils semblent trahir leur propre liberté naturelle. Rousseau affirme qu’il n’est pas dans son propos d’interroger le pourquoi de cettesituation. Cependant son lecteur n’ignore pas qu’il a déjà écrit sur ce sujet son fameux Discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes ou auparavant son Discours sur les sciences et les arts où ilaccuse le progrès. Il explique dans ces ouvrages comment l’appropriation, le désir d’apparaître grâce à la richesse peu à peu participe à la transformation de l’amour de soi lié à l’appréciation de sonêtre en amour propre. Le maître lui-même est donc prisonnier de son amour propre qui l’oblige à paraître aimable aux yeux du dominé tout en luttant pour justifier sa position de dominant sans cessemenacée dans les yeux du dominé.
Rousseau annonce donc que son problème ici ne sera pas du tout lié à ceux qu’il a pu traité précédemment. On peut donc lire le Contrat Social sans se poser la questionde l’origine de l’inégalité parmi les hommes. Il va se poser la question d’une organisation sociale et politique légitime. Autrement dit qu’est-ce qui assure à un peuple une organisation juste qui netrahit pas la liberté naturelle des hommes. Pour Hobbes la liberté naturelle de l’homme conduit à la violence et aux rapports de force et il s’agit de penser un ordre social qui réglemente cet...
tracking img