Economie l'offre et la demande

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’offre et la demande II : marchés et bien être

Chapitre 7 Les consommateurs, les producteurs et l’efficacité des marchés

Chapitre 8 Les coûts de la fiscalité

Chapitre 9 Application : le commerce international

Chapitre 7 : Les consommateurs, les producteurs et l’efficacité des marchés

I) Le surplus du consommateur
A) La volonté de payer

Imaginez que vous possédez unexemplaire du premier album des Rolling Stones en parfait état. Vous décidez de le vendre sur Ebay.
Deux passionnés de ce groupe de musique veulent acheter votre disque. Le prix maximum de chaque acheteur sera sa « volonté de payer ».
Afin de vendre votre disque, vous fixer une enchère initiale assez asse, disons, à 10 euros. Comme les deux acheteurs ont la volonté de payer plus, les enchèresaugmentent. La surenchère s’arrête lorsque le prix atteint 80 euros. Paul abandonne, et c’est donc Louis qui récupère le disque. Quel avantage Louis perçoit –il de cet achat ? En un sens, Louis a fait une vraie affaire : il est prêt à payer 100 euros pour l’album, mais il ne paie finalement que 80 euros. Ainsi, Louis reçoit un surplus du consommateur de 20 euros. Le « surplus du consommateur » est lemontant qu’un acheteur a la volonté de payer moins le montant qu’il paye réellement. Il mesure l’avantage que les acheteurs retirent de la participation au marché.

B) Que mesure le surplus du consommateur ?

Le surplus du consommateur mesure l’avantage que les acheteurs retirent de la participation au marché. Ainsi, le surplus du consommateur est une bonne mesure du bien être économiquedans le cas où les décideurs politiques désirent respecter les préférences des acheteurs.
Dans un certain cas, il se peut que les décideurs politiques choisissent de ne pas faire cas du surplus des consommateurs parce qu’ils n’estiment pas les préférences qui président aux décisions des acheteurs. Par exemple, les consommateurs de drogue sont prêts à payer un prix élevé pour avoir de l’héroïne. Ornous ne pouvons pas dire que ces consommateurs dépendants à la drogue retirent un grand avantage de leur capacité à payer moins cher la drogue. De ce point de vue, la volonté de payer dans ce cas n’est pas une bonne mesure du bien être économique parce que les consommateurs de drogue ne poursuivent pas leur meilleur intérêt.

C) L’effet d’une baisse du prix sur la demande

Prix

ASurplus initial du Cteur

Prix 1 B C
Surplus Cteur nouveaux acheteurs Surplus additionnel pour les consommateurs initiaux

Prix 2 D E F

0 Quantité1 Quantité 2 Quantité

Explication du graphique :

• Sur la planche, le prix est égal à Prix 1, et la quantité demandée Quantité 1, de sorte que le surplus du consommateur est égale à l’aire du triangle ABC.
•Lorsque le prix diminue de Prix 1 à Prix 2, la quantité demandée augmente de Quantité 1 à Quantité 2, et le surplus du consommateur s’accroit pour atteindre un montant égal à l’aire du triangle ADF.
• Cette augmentation du surplus du consommateur (mesurée par l’aire AFD) apparait en partie parce que les consommateurs existant payent un prix moins élevé afin de se procurer ce bien (gain mesurépar l’aire BCFD) et en partie parce que de nouveaux consommateurs rentrent sur le marché grâce à la baisse des prix (BCED).

II) Le surplus du producteur

A) Le coût et la volonté de vendre
Imaginons que vous êtes propriétaire de deux maisons et que vous décidez de les faire repeindre. Vous soumettez le contrat de service aux enchères à trois peintres.
Les enchères s’arrêtentlorsqu’Alfred et Bernard se proposent de travailler pour 800 euros. A ce prix, deux peintres ont la volonté de travailler alors qu’Emile ne veut pas baisser son prix. Pour leur travail, Alfred a un coût de 600 euros et Bernard de 500 euros. Au prix de 800 euros, ils reçoivent chacun un surplus du producteur de 200 et 300 euros. Le « surplus du producteur » est le montant auquel le veneur est payé moins...
tracking img