Elles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1572 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'origine des mygales remonte à des temps très reculés. Araignées primitives, elles appartiennent à l'ordre des aranéides, l'un des onze ordres de la classe des arachnides, qui a livré des fossiles d'arthropodes terrestres parmi les plus anciens, avec les scorpions.

C'est au cambrien, il y a plus de 500 millions d'années, qu'apparaissent les premiers arthropodes. À la fin du silurien ou audébut du dévonien, il y a quelque 400 millions d'années, on trouve déjà, parmi une multitude d'arthropodes terrestres, des araignées primitives proches des mygales.

L'un des plus grands fossiles retrouvés est celui d'une mygale du genre Megarachne, au corps d'environ 35 cm de long, datant de la fin du carbonifère, il y a environ 300 millions d'années. À cette époque, les araignées, quidiffèrent nettement des formes actuelles, ont une aire de distribution géographique très vaste. De nos jours, seul un groupe, les liphistiomorphes, a conservé un ensemble de caractères archaïques déjà présents chez ces espèces.

De l'ère secondaire, on a retrouvé peu de restes fossiles. Au milieu du tertiaire, il y a environ 30 millions d'années, les araignées sont à nouveau bien représentées, etdes formes fossiles très diverses se retrouvent en Europe comme en Amérique ; certaines sont parfaitement conservées dans l'ambre de la Baltique. Ces espèces sont très proches de celles que nous connaissons aujourd'hui.

Les mygales actuelles (sous-ordre des mygalomorphes) comptent environ 2 450 espèces, la plupart tropicales et de grande taille, quelques-unes européennes et plus petites.Elles ne présentent pas de véritable danger pour l'homme, à l'exception de quelques espèces australiennes (en particulier Atrax robustus). La toxicité du venin n'est nullement proportionnelle à la taille des mygales : les plus grosses, qui ont si mauvaise réputation, ne sont pas les plus dangereuses. Certaines espèces d'Amérique du Sud disposent toutefois de « poils » urticants qui constituent, enplus du risque de morsure, une gêne notable pour les humains qui se trouvent au contact de l'animal.Une défense efficace contre des ennemis éventuels

Animaux solitaires, les mygales ne sortent en général qu'à la nuit tombée, pour chasser. Dans l'ensemble, elles mènent une vie assez sédentaire, en particulier les femelles, qui ne s'éloignent que rarement de l'entrée de leur terrier ; d'ailleurselles conservent parfois un même abri plusieurs années. Les mâles, eux, se déplacent plus volontiers, et explorent les alentours de leur abri dans un rayon de quelques dizaines de mètres, plus encore durant la période de reproduction, lorsqu'ils vont à la recherche des femelles.

Les mygales, comme la majorité des araignées, peuvent dévider, par leurs filières, un liquide qui se solidifie aucontact de l'air et forme un fil de soie.

Dans la journée, elles se cachent dans des abris, qui, chez certaines espèces, sont parfois très élaborés. Celles qui vivent dans les arbres s'abritent dans des tubes de soie qu'elles tissent entre les branches et les feuilles, et qui se prolongent, à l'entrée, par une nappe de soie. Ces mygales, pour chasser, se tiennent à l'affût à l'entrée du boyau,d'où elles guettent leurs proies.

D'autres espèces s'installent dans des anfractuosités de rochers ou d'arbres creux ; d'autres encore dans des terriers, fermés ou non, qu'elles ont elles-mêmes creusés. Le plus rudimentaire de ces terriers est un simple tube vertical. Le terrier des mygales, surtout lorsqu'il est profond, les protège efficacement contre les variations du climat. Elles ytrouvent une température et un degré d'humidité plus constants. Elles s'installent fréquemment tout au fond de leur terrier, certaines en ferment même l'entrée durant les journées chaudes. C'est là qu'elles attendent le crépuscule ou la nuit pour aller chasser. Des systèmes de défense originaux

Le terrier est également une protection contre les ennemis éventuels. À la moindre alerte, la mygale...
tracking img