Ensemble mondiaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2733 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La deuxième guerre mondiale avait laissé l’Europe très affaiblie, sinon en ruine. Les destructions étaient très importantes et l’économie ne pouvait pas se relever en raison du coût du conflit. Les pays européens, grandes puissances coloniales d’avant-guerre, n’étaient plus que des puissances secondaires en perte d’influence. Dès lors, ces Etats ne pouvaient que chercher dans l’union les moyensde retrouver une place politique et économique de premier plan.

Progressivement, l’Europe Occidentale s’est organisée en vue de fédérer les efforts de reconstruction et d’assurer le maintien de la paix. Grâce à une grande volonté politique, les moyens financiers du plan Marshall et la persévérance des «Pères de l’Europe», les premières étapes ont pu être franchies vers l’union. Toutefois, lapremière étape majeure, le traité de Rome, n’a concerné que six pays. Puis l’Europe s’est élargie à neuf, dix, douze et enfin quinze pays au total aujourd’hui. Désormais, l’Union Européenne est en mesure d’accepter l’entrée de nouveaux membres, mais ces entrées risquent d’entraîner de nombreuses difficultés à la fois pour les membres actuels et pour les candidats.

Dans un premier temps, nousmontrerons ce qui a permis d’aboutir au traité de Rome, première étape de la construction européenne. Dans un second temps, nous analyserons les différentes étapes de l’élargissement de la CEE. Dans un troisième temps, nous analyserons les prochains élargissements et les difficultés qu’ils entraînent.

L’issue tant attendue de la deuxième guerre mondiale laisse les puissances européennes épuisées etconscientes de leur faiblesse. Elles doivent tout d’abord réparer les dommages matériels afin de relancer l’activité économique ; politiquement, elles ont perdu leur prestige et sont donc obligées de rechercher l’union. Appuyée par le plan Marshall, la ferme volonté politique d’atteindre ces objectifs est inspirée par des hommes résolument tournés vers l’union. Pas à pas, l’union progressajusqu’à la signature du traité de Rome.

L’idée de l’unité de l’Europe fut prônée par un groupe d’hommes de même tendance politique. Grâce à eux, les premières pierres de la construction européenne ont pu être posées.

Les «Pères de l’Europe» étaient des hommes d’Etat de diverses nationalités qui avaient en commun une tendance politique «chrétienne démocrate» et un idéal pacifiste. Ardents partisans del’union politique et économique, ils ont grandement contribué à l’élaboration des premières instances européennes telles que le Conseil de l’Europe en 1949 et surtout la Communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Le premier avait pour but de permettre la coopération économique, sociale et culturelle, ainsi que de développer les droits de l’homme ; la seconde était un moyen d’intégrerla production d’acier et de charbon de la Ruhr à celles des autres régions d’Europe. Jean Monnet, Paul-Henri Spaak ainsi que Alcide de Gasperi en furent les premiers principaux représentants.

Ces ardents défenseurs de l’union étaient également très attachés au «grand frère» américain ; celui-ci avait d’ailleurs tout intérêt à favoriser la reconstruction de l’Europe : il leur fallait relancerl’activité économique afin d’éviter la crise et il fallait s’opposer à l’extension du communisme dans le monde. Le plan Marshall allait donc soutenir la reconstruction et pour l’obtenir, les Européens devaient s’organiser.

Les Etats-Unis étaient prêts à aider financièrement tous les pays européens à l’ouest de l’Asie qui le désiraient. Les pays occidentaux non soumis aux décisions de Moscouacceptèrent cette aide qui s’éleva à 12 milliards de dollars en quatre ans. Mais l’attribution de ces fonds était subordonnée à la création d’un organisme de coopération destiné à définir les priorités : l’Organisation européenne de coopération économique qui rassembla quinze pays européens, le Canada et les Etats-Unis. C’est Robert Schuman alors ministre français des Affaires étrangères qui...
tracking img