Entre lois naturelles et religion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ENTRE LOIS NATURELLES ET RELIGION
Compatibilité ou contradiction

PLAN :

Introduction
1. La liberté
1. Les lois naturelles
2. Rapport entre lois et Écriture Sainte

2. La Religion
1. La conception de Dieu
1. L’honneur du divin
1. Le culte
2. La prière

2. Laconception de la religion chrétienne
1. L’église
2. Le pardon

Conclusion

Introduction :

Prière! Humble ou menaçante ? Variable ou stable ? Adorative ou contraignante ?
Quelles que soient ses caractéristiques, la prière est l’impression de la vie, dans sa richesse et sa complexité.
Explicitée dans tous les domaines touchant l’homme, laprière revêt une grande importance dans le domaine de la philosophie. S’opposant aux théologiens qui rapportent la prière à tout un système de croyances et de foi surtout, les philosophes, ont tenté une explication rationnelle de la prière. Mais toutefois, leurs analyses ont été teintées de leurs propres représentations familières. Croyant étudier le concept de prière, ils n’ont au fait rien faitd’autre qu’analyser l’idée qu’ils s’en faisaient, cette dernière reflétant la manière dont leur milieu social évolue.

Pouvoir aborder le concept de religion dans les sociétés consiste en premier lieu en une petite ouverture sur la liberté de l’homme. Ce dernier, n’est pas né avec une disposition naturelle à la société. C’est la nécessité qu’ont les hommes les uns des autres de se retirermutuellement quelques utilités et honneur qui a fait qu’ils instaurent une discipline propre à la société. Cette discipline proclame l’égalité naturelle de tous les hommes. Cette dernière toutefois, assurant donc l’égalité de force, de puissance à tous sans exception est source de conflits. Thomas Hobbes, alors, introduit le concept de lois naturelles régies par la droite raison. Ne point m’attardersur ce point est nécessaire, mais il me faut au moins énumérer quelques unes de ces lois. Que forment-elles donc ? En quelle mesure lois et religion sont-elles compatibles ? Sauvegarder un Etat est-ce aller a l’encontre de la divinité ?

1. La liberté :
1. Les Lois naturelles

Pour Hobbes, la droite raison est celle qui fonde le principe de consentement et lacommunication des hommes. Car il n’y a que le raisonnement véritable qui permet à l’homme de se conserver. Ce raisonnement lui permet de reconnaitre que les services qu’il rend à autrui retournent sur lui-même.
De ces lois je cite :
1- il faut chercher la paix si on peut l’obtenir et rechercher le secours de la guerre si la paix est impossible à acquérir. Cette idée mentionnée est au fait le principepar excellence dicté par la droite raison. Mais comment accéder à cette paix ? Cette dernière étant impossible a instaurer, comment apprendre aux hommes à se défendre ? La progression humaine doit nécessairement être guidée par cette loi et les autres qui en découlent. Mais, la rationalité, est-elle seule garante de la paix, du respect ? Et Dieu, et la Sainte Ecriture dans tout cela ?
2- ilfaut garder les conventions[1], et donc tenir sa parole.
3- N’accepter un bienfait qu’avec une disposition intérieure de faire en sorte que le bienfaiteur n’est jamais de juste sujet de se repentir de sa bénificence.
4- Que chacun se rende commode et traitable aux autres.
5- En la vengeance ou imposition de peines, il ne faut pas regarder au mal passé mais au bien á venir.2. Rapport entre les lois et l’Écriture Sainte
Ces lois visent une meilleure conservation de chaque être particulier, une sauvegarde de la société. Hobbes parle aussi de la modestie, et de l’ouverture sur autrui « qu’on accorde à tous les autres les privilèges qu’on demande pour soi-même ». « Il faut se servir en commun (s’il se peut) des choses qui ne peuvent pas être divisées et cela au...
tracking img