Epode

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1296 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Découvrir ÉPODE

Note : | Observation(s) : |

A partie du site EPODE

1) Dispositif de prévention

Présentation du dispositif de prévention infantile

L'épode (qui a un niveau d'intervention primaire, au niveau national, au niveau de la municipalité, au niveau de la famille) est le résultat d'une longue recherche d'épidémiologie qui a commencée en 1992 par la miseen place de l'étude Fleurbaix-Laventie Ville Santé, qui a débuté avec le professeur Pierre Fossati du CHU de Lille et Evelyne Eschwege, épidémiologiste (INSERM U21 de Villejuif). Elle visait à évaluer l'influence alimentaire des enfants sur les comportements de toute la famille.

De nos jours, l'obésité est liée à un mode de vie de ces dernières décennies. Mais on peut faire quelque chose poury remédier ; en mangeant plus sainement et plus équilibré tout en pratiquant une activité physique régulière. On peut prévenir l'obésité en faisant attention aux habitudes alimentaires de la famille pendant la grossesse, ou même avant la conception de l'enfant. Il est plus facile de changer les habitudes alimentaires dès l'enfance. Il est bien aussi de favoriser la pratique régulière d'uneactivité physique.
L'épode a pour objectif d'aider les familles à modifier « profondeur » et durablement leur mode de vie en :
ayant une alimentation équilibrée, diversifiée, abordable et plaisante au milieu familial
pratiquant des activités physiques pour tous, intégrées dans le quotidien.
Encourageant développer un environnement local favorable à ces bonnes habitudes.

Pour permettreaux familles de modifier, en douceur, leurs comportements dans le sens préconisé par le Programme National Nutrition Santé (PNNS) et le Programme National Activité Physique et Sportives (PNAPS), EPODE repose sur la philosophie suivante :
- Non-stigmatisation des personnes, des comportements et des aliments.
- Prise en considération de la « modernité alimentaire » : practicité et faibleinvestissement / temps / préparation.
- Approche positive, progressive et concrète centrée sur le plaisir de manger, de bouger et de partager.
- Renforcement du partage, du lien et de la cohésion sociale.
Promotion d’une santé durable.


Différents indicateurs :
10 villes pilotes au lancement d'épode, en 2004
226 villes en 2010
4 millions de personnes concernées
69 chefsde projets
51 327 enfants pesés et mesurés tous les 2 ans
4 congrès nationaux des villes d'épode depuis 2004 (dernier en mai 2010)
23 réunions de chefs de projets organisées
3 formations de professionnels proposées aux villes Épode
5 autres pays (Belgique, Espagne Grèce, Australie du sud et Mexique) dans lesquels la méthodologie d'épode est développée.
Plus de 2 572retombées de presse depuis le lancement du programme.

Les acteurs de ce programme sont :

de nombreux comités d'experts :
- des médecins (comme Dr Jean-Michel Borys, Médecin endocrinologue, diabétologue et nutritionniste. Directeur du programme EPODE )
- des nutritionnistes (comme Pr Monique Romon, Professeur de nutrition, Chef de service nutrition au CHU de Lille, Président du réseauOSEAN )
- des pédiatres (comme Dr Sophie Treppoz, Pédiatre, représentante de l’AFPA),
- des adjointe de santé publique (comme Monique Valaize, Adjointe à la santé publique de la ville de Béziers ).

La coordination nationale :
Présidée par deux femmes :
- Caroline Debailleul,
- Agnès Lommez.

Des partenaires :
- des partenaires public-privé (ONG, Fondations, etentreprises, OMS)
- des partenaires publics et scientifiques, sous le Haut Patronage, depuis 2004

avec le parrainage de :
- des partenaires économiques (comme Carrefour, Kellogg's, etc...). Mais il y en a d'autres...

Villes participantes dans l'Oise

Dans l'Oise, il y a deux villes qui participent à ce dispositif : Beauvais et saint-Quentin.

- Beauvais : C'est à l'échelon...
tracking img