Est ce que l'auteur est un enchanteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Est-ce que l’écrivain doit avoir plusieurs fonctions : celui d’amuseur public, celui de réveil des consciences ou d’autres fonctions que nous ne connaissons pas. Ou est-ce que comme le dit un critique contemporain : « l’écrivain est un enchanteur » ? Est-ce que cela voudrait dire que l’écrivain n’est là que pour nous ensorceler ou nous faire rêver ? On peut penser que c’est sa fonction de nousfaire oublier le quotidien qui est parfois difficile. Mais est ce que ce n’est que ça un écrivain ? Ne doit il pas avoir un rôle dans la société ? Dans nos consciences ?

On voit que d’après la définition du mot enchanteur, l’écrivain doit nous enchanter c'est-à-dire nous faire plaisir, nous faire rêver et nous ensorceler à travers ses histoires.
On verra dans cette première partie que,effectivement l’écrivain nous enchante comme par magie et nous fait voyager par un coup de baguette à travers le monde, le temps et l’espace.
Dans les contes de Grimm ou de Perrault, l’écrivain nous emmène dans un monde imaginaire, féerique où les sortilèges, l’irréelles sont monnaie courante et nous semble tout à fait normal. Dans les œuvres de Jules Vernes, l’écrivain nous raconte des histoiresrelevant à l’époque de la Sciences fiction, des histoires inimaginables pour le dix-neuvième siècle mais qui aujourd’hui sont courantes comme par exemple dans « 20 000 lieu sous les mers », les sous marins à l’époque n’existaient pas mais aujourd’hui cela est tout à fait naturelle.
L’écrivain peut être considéré comme un enchanteur parce que d’un coup de baguette magique, il nous projettedans des contrées inconnues ou dans des périodes révolues ou futur. Dans « l’appel de la forêt » ou « croc blanc », Jack London nous fait voyager dans des contrées lointaines (le grand nord canadien) et dans une période révolue : le dix-neuvième siècle.
Maintenant que nous avons vu comment l’écrivain peut être un enchanteur en nous transposant dans un monde que nous ne connaissons pas, nous verronsque par définition le livre doit être léger, doit être un divertissement.

Dans « Harry Potter » de J. K. Rowling l’auteur n’a pas l’intention de nous faire réfléchir à un sujet particulier mais de nous faire passer un agréable moment en sa compagnie. Le livre, là, nous divertit et l’auteur, nous fait apprécié la lecture et nous fait oublié les difficultés de la vie de tous les jours.Dans « Esther », Racine nous raconte une histoire biblique qui se termine bien pour Esther. En lisant la pièce de théâtre au premier degré, c’est une belle histoire d’amour qui n’a pas d’autre objectif que de nous divertir, de nous amuser. Comme dans toutes les pièces de théâtres ou les opéras, c’est surtout, le décor et le jeu des acteurs qui est important. Nous passons un bon moment en leurscompagnies. Le style et l’écriture doivent rester léger.
Dans ces cas là, l’écrivain nous fait rêver. Il nous fait plaisir, il nous fait connaître des horizons lointains. L’écrivain est un enchanteur dans le sens où il nous fait plaisir. Le livre est là très léger, agréable à lire.

Mais est ce que l’écrivain ne doit être que ça ? Est ce qu’il ne doit pas être aussi un témoin de son époque ?Est-ce qu’il ne doit pas déranger les consciences en posant les débats de son temps ? Est-ce qu’il ne doit pas aussi être un enseignant ?
L’écrivain ne doit pas fermer les yeux sur la vie de son époque, il ne peut pas être toujours un enchanteur.
Dans « les Misérables », Victor Hugo est un témoin de son époque, de la misère et de « l’esclavage » auquel sont soumis les ouvriers alors que dans lasérie des « Rougon Macquart », Balzac fait la critique de la bourgeoisie au dix-neuvième siècle. Il la décrit en expliquant leur façon de vivre, leurs défauts et leurs qualités en accentuant leur trait. C’est une vraie source d’informations sur l’époque. Pour Victor Hugo, il raconte le quotidien des petites gens alors que Balzac détaille le comportement étrange et bizarre de la bourgeoisie. C’est...
tracking img