Est-il juste d'obeir aux lois?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2243 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Est-il toujours juste d’obéir aux lois ?

Une loi est un ensemble de règles juridiques qui déterminent le droit et l’interdit des individus dans une société. Les tribunaux se chargent d’administrer la justice et sanctionnent ceux qui ne la respectent pas en identifiant les torts commis par le coupable.
La justice signifie étymologiquement, ce qui est conforme au droit et aux lois quidoivent être précises et cohérentes. De ce fait le juge prend des décisions justes dans la mesure où il agit selon la loi. La démocratie et la citoyenneté naissent dans les cités grecques, à Athènes. C’est un système qui donne le pouvoir aux citoyens et prend en compte la volonté de la majorité. Cependant, ce n’est pas parce que la majorité a décidé que cette décision est vraie ou logique car laminorité pourrait parfois avoir raison et la majorité peut se tromper. C’est ainsi que Socrate a été condamné à mort alors qu’il était innocent, à cause de la décision prise par la majorité des juges (60 voix). Mais en plus Socrate refuse de s’évader de prison craignant de faire objet d’une injustice. Par conséquent, les juges qui appliquent les lois peuvent se tromper et commettre une injustice. Maisalors pourquoi obéir aux lois ? Comment éviter l’injustice en étant juste? Nous nous demanderons donc s’il est toujours juste d’obéir aux lois. Pour cela nous verrons que les lois, même si elles sont indispensables à notre vie quotidienne peuvent nous nuire, puis nous analyserons quand est-ce qu’il est possible de désobéir.

Tout d’abord, obéir aux lois est un devoir pour chaque citoyen carelle nous permet de mieux vivre en société sans nuire autrui, en organisant la vie en commun. En effet, la violence de l’Etat fait naître le besoin de règles qui fixent des limites aux caprices de chacun et ouvre la voie à une coexistence pacifique au sein de la communauté humaine. Dans un conflit, la vengeance est l’arme principale utilisée par les Hommes en général pour se faire justice à euxmême. Or si chacun se fait juge des torts qu’il aurait subit il va forcement chercher à rendre amplifiant ce mal qu’il aurait subit. Pour cela il va se retourner contre les proches de son ennemis et va créer de nouvelles victimes qui voudrons eux à leurs tour se venger et ainsi de suite. C’est pourquoi l’Etat intervient pour arrêter la propagation de la violence et le processus de division de lasociété en clans ennemis. Pour cela la première démarche juridique consiste à refuser que chacun se fasse justice. C’est donc un tiers qui serait juge et arbitre puisqu’il n’aurait aucun intérêt pour les individus en conflits. Pour juger il s’appuiera sur des règles admises par tous qui seraient les lois, pour que chacun reconnaisse la validité du jugement. C’est ainsi que décrit Socrate la Justicedans l’Apologie de Socrate : le devoir du juge est de déterminer si les allégations de l’accusé sont justes tandis que l’accusé doit dire la vérité. Nous pouvons donc dire que sans la Justice, la société serait dans l’anarchie. Il y aurait, des vols, des meurtres, des crimes commis tous les jours. La Justice est donc un moyen indispensable capable d’organiser la société pour permettre auxindividus de vivre en paix.
De plus, la justice a le pouvoir de sanctionner tout individu qui irait contre la loi. Ceci est un moyen efficace pour contrôler les individus qui voudrait nuire autrui. Mais malgré cela les crimes sont toujours commis. Beaucoup de criminels échappent à la Justice et beaucoup d’innocents subissent l’injustice. Par exemple dans l’affaire Dreyfus en 1894 le capitaine juifAlfred Dreyfus est accusé d’avoir livré des informations confidentielles aux Allemands et est déporté sur une île, puis à dix ans de travaux forcés. Ce n’est qu’en 1906 que celui-ci est officiellement innocenté. Donc les erreurs judiciaires sont possibles. Dans ce cas on parle d’injustice. Mais comment réagir dans ce cas ? De même, Socrate fût accusé à tort en 399 par Mélétos, Anytos et Lycon...
tracking img