Et toi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Deuxième partie : Les grandes doctrines économiques

Un courant devient dominant lorsqu’il apporte des réponses aux grandes questions à une époque donnée.

I-Le libéralisme

Initié par l’école française vers 1750, François le Quesnay en est le chef de file.

A-Les classiques

Adam Smith (1723-1790) :
1776 « Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations ».
Auteurécossais, philosophe éclairé, études de théologie, toujours soucieux de l’étique, il va renoncer à sa destiné.
Enseignant, il voyage et séjourne deux ans à Versailles et Paris, il rencontre Quesnay et retourne en Ecosse où il écrit son ouvrage qui explique en profondeur les mécanismes d’enrichissement.
Thèse de la division du travail pour la productivité et va prendre l’exemple d’une manufactured’épingle.
Sans division, on met un an pour fabriquer une épingle.
Division partielle, on fournit le fil de laiton, on a 20 épingles en une journée.
Division totale, on a 2000 épingles en une journée.
Thèse de la main invisible :
Référence à la nature divine, l’éco relève de la volonté de Dieu, il y a un ordre divin qui gouverne l’éco, il faut laisser agire chaque individu selon ses désirs cequi va provoque le bien être collectif, c’est n mécanisme régulateur.

Thomas Robert Malthus (1766-1834)
Pasteur anglais d’un bourg de campagne, il constate la grande misère agricole et ouvrière et essai de comprendre son origine et de la résoudre.
Il va lier les phénomènes démographiques et économiques.
Méthode de l’extrapolation de tendance :

Population

Denrées agricolesTemps

Malgrés les progrès, si on ne réalise pas l’écart entre les deux courbes, la misère va augmenter.
Il faut donc : limitation des naissances, retard des mariages, encourager toute formes d’éducation des filles, abstinence.
L’augmentation des rendements agricoles, la division du travail, l’ouverture des frontières, Malthus envisage l’éventualité d’une crise de sous consommation, carO>D, insuffisance de la demande et du pouvoir d’achat.
Ses solutions : L’intervention de l’état pour financer des travaux publics ponctuels.

David Ricardo (1772-1823)
Fils d’un banquier hollandais juif, va en Angleterre ou il s’initie à la bourse. Courtier à la bourse de Londres à 22 ans, il écrit des articles et publie en 1817 « principes de l‘éco politique et de l’impôt ».Membre de lachambre des commune à la fin de sa vie. Il défendra la position des industriels et entrepreneurs Anglais.
Théorie de la valeur supérieur à celle d’A.Smith.
Il pose des questions simples, quel est le fondement de la valeur des biens ?
Comment fixer la valeur d’un bien ? (valeur d’échange)
Théorie des avantages comparatifs :
L’idée du libéralisme est d’ouvrir les barrières, l’intérêt de l’époqueest la nécessité d’exporter.
Le protectionnisme consiste à importer moins et exporter plus.
Il va montrer que dans tous les cas de figue les pays ont intérêts à se spécialiser, base de toutes les théories d’ouverture des frontières.

J.B. Say (1767-1832)
Auteur Français qui va glorifier le rôle de l’entrepreneur.
Say, auteur optimiste n’envisage pas l’éventualité d’un problème au niveau de lavente, vision qui marquera l’époque, idéale.
Il y a un certain nombre de points communs à ces auteurs :
Le primat, de l’individu sur le groupe, individualisme, notion de liberté individuelle et de liber entreprise, principe de la propriété privée.
Affirmation du libre fonctionnement des marchés économiques.
Vincent de Bownay dit : « laissez faire, laissez passer » , laissons jouer la loi del’offre et de la demande car toute intervention de l’état dans la vie économique (en temps normal) ne pourra être perçue que de façon négative.
L’état gendarme doit préserver l’ordre intérieur et aussi doit lutter contre le protectionniste.

B-Les néoclassiques

Les idées de base sont toujours les mêmes.
En revanche, apparaissent des nouveautés dans les méthodes en Europe dans les...
tracking img