Etat des lieux emplois cadres 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1449 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Conférence – Débat organisée par Altéo, Association des diplômés de l’institut d’économie et de management de Nantes – mars 2011

CADRES ET MANAGERS : EMPLOI ET PERSPECTIVES

L’emploi des cadres : états des lieux ligériens et perspectives

Hervé BONNET, Responsable du service Evaluation, études et statistiques à la direction régionale de Pôle Emploi Pays de Loire

Le contexteéconomique :

Répercussion importante de la crise sur la région, les intérimaires sont une bonne mesure.

On est passé de 55 000 intérimaires en 01/2008 à 33 000 intérimaires en 01/2009. Une baisse du volume d’intérimaires de 40%, devenus des demandeurs d’emploi.

On note cependant une forte reprise du travail temporaire à compter du 2nd semestre 2009.

On est aujourd’hui à 48 655 intérimaires surla région Pays de Loire. On arrive presque aux 50 000 intérimaires, nombre moyen d’intérimaires pour la région. Historiquement, Les Pays de Loire ont toujours été de gros consommateurs d’intérim. Seule la région Franche Conté est devant nous.

5% des salariés en Pays de Loire sont intérimaires.

L’industrie a détruit beaucoup d’emplois. En 2009, on dénombre la suppression de 11 500 emploisdans le domaine industriel. Une baisse ressentie sur 8 trimestres consécutifs.

Malheureusement, la région ne reverra pas ces emplois. Ils sont liés aux secteurs de l’équipement électrique, électronique et du matériel de transport qui sont des secteurs touchés par les délocalisations. Un des gros enjeux de la région est donc de retrouver un secteur industriel mais différent de celui qu’elle aconnu.

➢ Industrie -1,3%

➢ Construction – 0, 5%

➢ Tertiaire -0,3%

➢ Baisse de -0,6% pour l’ensemble

C’est le tertiaire qui a le moins souffert et qui a porté la reprise « intérimaire » précédemment évoquée.

Pour info, sur 1 an, le Pôle emploi des Pays de Loire a versé 1 milliard 600 millions d’euros « d’indemnité chômage ».

Le chômage des cadres :

Lescadres sont également impactés par la crise.

On compte 14 000 demandeurs d’emploi « cadres » sur la région dont 8 000 sont disponibles immédiatement pour reprendre un travail.

Les demandeurs d’emploi sont en effet, classés par catégories A, B, C, D, E.

La catégorie D est en formation, la catégorie E est en projet de création d’entreprise. Ces 2 catégories ne sont pas comptabilisées dans leschiffres du chômage.

Le cadre en Pays de Loire est :

▪ Un homme

▪ Plus âgé que la moyenne des demandeurs d ‘emploi

▪ Résident sur le bassin Nantais

▪ Bénéficiaire d’une indemnité plus élevée que la moyenne nationale

▪ D’un niveau de formation I ou II (formation supérieure)

Pour info, 21% de l’emploi total est concentré sur le bassin Nantais.

L’allocationmoyenne pour un cadre est à 75 euros/jour (85 euros pour les hommes, 63 euros pour les femmes) quand la moyenne nationale est à 34 euros.

Les 5 métiers les plus recherchés par les demandeurs d’emploi sur la région (la majorité des cadres se retrouvent dans une vingtaine de métiers au plus)

▪ Stratégie commerciale (425 demandeurs d’emploi dispo sur ces métiers, plutôt des hommes et plutôtséniors)

▪ Direction de petites ou moyennes entreprises (368 demandeurs d’emploi)

▪ Management et ingénierie étude recherche (351 demandeurs d’emploi)

▪ Management en force de vente (275 demandeurs d’emploi)

▪ Relation Technico commerciale

Les perspectives :

Manque de visibilité dans un environnement post crise.

Le secteur alimentaire correspondant auxbesoins physiologiques de la pyramide de Maslow permet de maintenir des emplois qui normalement ne peuvent pas partir.

Pour info, ce sont les Pays de Loire qui concentrent le plus de salariés dans la profession « fromagère ». Viennent ensuite les volailles et la boucherie. Les centrales d’achats alimentaires sont très importantes

La région se spécialise dans de nouveaux domaines comme le...
tracking img