Etude de cas fauchon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

Préambule

Historique

I/ Le marché du luxe et Fauchon

A/Tendances du Marché
B/ Fauchon et ses concurrents
C/Les cibles de Fauchon

II/ « Fauchon fauché »: le diagnostic

A/ Un circuit de distribution mal adapté
B/Des nouveaux produits pour avoir des nouveaux clients?
C/Une veille concurrentielle maladaptée

III La nouvelle stratégie marketing de Fauchon depuis 2004

A/Les produits du groupe 
B/Le prix 
C/ La distribution
D/ La communication

Conclusion

Bibliographie

Préambule 

Nous avons choisi d’étudier le cas Fauchon pour plusieurs raisons. L’aura de la marque, le prestige des produits, le repositionnementaudacieux, l’essor international, font de Fauchon une marque intéressante car novatrice.
Depuis 2004, Fauchon a adopté une nouvelle stratégie qui a pour but de s’adapter aux nouvelles tendances du marché. De plus elle cherche à moderniser son image devenue vieillissante. L’enjeu majeur de Fauchon est d’attirer une nouvelle clientèle plus jeune tout en respectant les traditionsgastronomiques françaises qui en font sa réputation.
A travers ce dossier, nous verrons comment l’enseigne a su se remette en cause afin de ne pas se laisser distancer par l’émergence de nouveaux concurrents. Nous présenterons ensuite les solutions adoptées par le groupe depuis trois ans afin de se repositionner en tant que référence du luxe alimentaire.

Historique 

Auguste Fauchon, jeunenormand né en 1856, est le fondateur du Groupe Fauchon, devenu aujourd’hui la référence mondiale du thé et de la gastronomie française. Tout commence par une voiture installé place de la Madeleine proposant aux passants des fruits et des légumes en provenance des meilleurs vergers de France.
Alors qu’il rencontre un franc succès, il ouvre son premier magasin au 26 place de la Madeleine. Précurseur, ils’intéresse très vite aux produits en provenance des cinq continents et à tous les secteurs de la gastronomie. . A son métier d’épicier de luxe, il ajoute des Caves dès 1890. Pas moins de 800 000 bouteilles seront répertoriées en stock comme en témoigne le catalogue de 1906.
Il s’entoure des meilleurs chefs cuisiniers et pâtissiers français et ouvre successivement une pâtisserie et uneboulangerie en 1895, puis enfin « Le Grand Salon de Thé » en 1898.
Parmi les centaines de produits qu’il propose, Auguste Fauchon va d’emblée réserver une place majeure aux épices et au thé, tous deux porteurs d’exotisme, synonymes de raffinement, sources de nouvelles créations. Parmi ces innovations, il crée les premiers mélanges de thé, ce qui à l’époque est inimaginable pour les puristes. Alors que lesanglais crient au scandale, le thé français de chez Fauchon est lancé.
Pour accompagner cette dégustation de thé, des biscuits secs et des pâtisseries font leur apparition
Dans son « Grand Salon de Thé », Auguste Fauchon introduit le « thé d’après-midi à la française », inspiré de la tradition du célèbre Five o’clock Tea. Celui-ci deviendra une véritable institution à Paris, et l’immeuble deFauchon, Place de la Madeleine, arbore fièrement l’enseigne « Five O’Clock Tea ».
En 1923, Fauchon étend ses magasins au 28 place de la Madeleine, directement situé à proximité des numéros 24 et 26, et ouvre ainsi une grande pâtisserie, boulangerie et confiserie.
En 1952, FAUCHON signe un contrat d’importation exclusif avec Air France. Jusque dans les années 1960, la compagnie Air France rapporte,pour FAUCHON, des produits exotiques jusqu’alors inconnus en France. FAUCHON fait ainsi découvrir des fruits et légumes exotiques et les premiers produits de contre-saison, dont beaucoup sont encore inconnus à l’époque.
En 1972, FAUCHON introduit au Japon sa gamme complète de thés, et reste aujourd’hui encore, le premier importateur au Japon parmi les grandes marques de la gastronomie et du...
tracking img