Etude viva italia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2346 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ETUDE DU MARCHE DE LA PIZZA SURGELEE
Aide pour le CAS VIVA ITALIA

Sous le terme de " snacking " (ou snacks) on considère généralement tout produit qui ne nécessite pas de consommation à table. Il peut être pris tout aussi bien en dehors des repas réguliers ou à leur place.
Entre le snacking " sauvage " et le snacking " intelligent " c'est tout un comportement alimentaire qui évolue et qu'ilconvient de ne pas négliger.
Les professionnels de la restauration l'ont bien compris, au vu de l'évolution du marché ces dernières années et les voilà en quête d'innovations pour apporter à ces produits la qualité gustative et nutritionnelle ainsi que le côté pratique que le consommateur en attend.

Le snacking est-il synonyme de " mal bouffe " et d'une mauvaise hygiène alimentaire ? Lacontroverse existe et concerne autant les professionnels de la santé que l'industrie agroalimentaire et le consommateur.
Si, dans nos sociétés, le grignotage s'est développé en suivant l'évolution économique, la baisse des coûts, la diversité et l'offre alimentaires, il n'est toutefois pas une particularité du monde occidental. Dans l'état actuel des recherches, nul ne peut aujourd'hui affirmer qu'ilexiste un nombre parfait de prises alimentaires quotidiennes et que nos traditionnels 3 repas journaliers à la française correspondent à un idéal nutritif. Certains nutritionnistes préconisent même le grignotage pour une meilleure productivité tout au long de la journée. Il serait préférable de grignoter pour apaiser sa faim, plutôt que de " s'empiffrer " lors des repas. Cela faciliterait ladigestion et le contrôle du poids.
En fin de compte, le seul conseil qu'il est possible de donner est de respecter le quota calorique journalier recommandé et la diversité des aliments consommés quels que soient le nombre de repas et de grignotages faits. Cette recommandation devient d'autant plus importante que le snack a détrôné le sacro-saint repas de midi entre collègues.
Quels sont lesconsommateurs concernés ?
S'il est vrai que le snacking reste plus important et fréquent chez les jeunes, il se généralise à toutes les tranches d'âges, les hommes autant que les femmes. L'une des évolutions la plus représentative est celle des actifs. 70% de cette population prend un snack pour déjeuner. La raison essentielle en est la réduction du temps de pause du déjeuner. En 20 ans, celui-ci estpassé de 1h22 à 38 minutes. Une tendance qui s'est accentuée avec les 35 heures et la souplesse horaire. Durant cette pause très courte, le snack a l'avantage de laisser plus de temps pour faire quelques courses ou même continuer à travailler.
Il est également possible de lier cet " engouement " pour le snack à l'augmentation du nombre de célibataires et à la progression de la population activeféminine. Le premier favorisant la prise alimentaire individuelle et la seconde réduisant le temps moyen consacré à la préparation de repas traditionnels, deux arguments en faveur du snacking.
Enfin, une chose entraînant l'autre, l'évolution positive du marché a concouru à une volonté d'améliorer la qualité et la diversité des produits afin de les dissocier d'une image de " mal bouffe ". En redorantleur blason, les snacks ont pu bénéficier d'un deuxième levier de croissance.
Le marché :
Le marché du snacking est aujourd'hui essentiellement dominé par le secteur de la restauration hors domicile comme la restauration collective, les cafés et, en particulier, les sandwicheries. Ce secteur représente 52% des ventes. L'artisanat traditionnel (boulangeries, charcutiers-traiteurs…) couvre 22% de cemarché et les grandes et moyennes surfaces seulement 9%. Ces dernières souffrent de la préférence des Français pour la préparation sur place plutôt que la production industrielle. Mais les innovations techniques et les campagnes publicitaires des fabricants industriels ont porté leurs fruits.
Aujourd'hui les snacks sont classés au 11ème rang de vente de produits dans les rayons des grandes...
tracking img