Explication de texte benjamin constant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte :

Page 1 : Benjamin Constant nous présente deux formes dissocié de la liberté. La première étant liée aux peuples anciens et la seconde aux nations modernes. Il présente sa thèse en créant une opposition marquée entre les différents termes associés au mot « liberté » selon l'époque et la société concernée.

En effet, actuellement le mot liberté correspond à l'absence delimites c'est à dire, à la capacité de pouvoir disposer de soi sans l'intervention d'aucune volonté arbitraire provenant d'une tiers personne, la possibilité de jouir de libertés réelles, comme la liberté d'expression ou encore celle de pratiquer une religion. Cette vision moderne de la liberté, diverge de celle de nos ancêtres.
Tout d'abord, d'un point de vue social, en effet, dans nos sociétésactuelles, l’État, est une institution symbole de libertés où l'homme à la capacité de pouvoir influencer sur l'administration du gouvernement à travers la nomination des représentants du pouvoir exécutif, tandis que dans l'antiquité, par exemple, les projets politiques, sociaux, civiques sont étudiés collectivement sans la présence d'une hiérarchie politique ou de statuts spécifiques. L'individuest intégré politiquement à la collectivité, mais ce système valorise trop l'homme dans des décisions qu'il n'est pas à même de prendre et entraîne une mauvaise organisation et une institution limité.
Ensuite, la liberté des anciens se différencie de celle des modernes sur le rapport collectivité/individualisme. Durant l'Antiquité, l'homme ne jouit pas de la liberté individuelle, ni des droitsprimaires, instaurés en 1948 dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Il ne peut pas exprimer une opinion ou un avis personnel, ni évoquer des divergences religieuses. La vie de l'homme est rythmé et orchestré par des lois dans le secteur professionnel, politique et familiale. L'homme se confond dans le collectif et finit par perdre sa propre nature, il est même qualifié parB.Constant de «portion du corps collectif ».
Il conclut la première page, on analysant que l'homme dans les sociétés anciennes est esclave dans ses rapport privés, ne disposant d'aucune libertés personnelles contrairement à l'homme moderne qui est totalement indépendant et individuel. Par contre, durant l'antiquité, il est au centre des affaires publiques même s'il est perdu dans la nation et dans lacité, tandis que l'homme moderne jouit d'une souveraineté restreinte.

Page 2 : Ensuite, B. Constant, nous souligne que la plus puissante et la plus développées des républiques anciennes ne peut pas réviser avec le plus petit des états modernes. Ce qui signifie, tout de même que l’État moderne, est un régime politique qui est plus bénéfique et avantageux pour l'homme, la structure de la société,ainsi que la stabilisation du pouvoir. B. Constant explique l'évolution du fonctionnement de la société. Dans les sociétés anciennes, l'équilibre se gagnait par la guerre qui apportait des avantages économiques et politiques non négligeables, ainsi que par la soumission : l'esclavage. Contrairement à cette période, l'époque actuelle est davantage basée sur une tendance uniforme et pacifique. Pourarriver à réaliser ses désirs et à arriver à ses fins, l'homme actuel à recours au commerce, qui correspond à une manière plus réfléchie et plus calculé d'atteindre ses objectifs sans avoir recours ni a la violence ni à l'impulsivité. Le commerce est d'ailleurs aujourd'hui une tendance universelle et ordinaire, qui a permis entre autre d'abolir l’esclavage, permettant de rendre ainsi n'importequel homme libre. Le commerce rend l'autorité dépendante en créant des crédits.

Page 3 : Puis, Benjamin Constant décide d'isoler un exemple qui échappe aux règle de sa théorie, celui d'Athènes. En effet, cette république grecque ancienne est commerçante, toute comme les nations modernes, entraînant l'essor de la circulation. De plus, cette république accordes des libertés individuelles,...
tracking img