Fiche de lecture de l'ouvrage de mintzberg

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5452 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Henry MINTZBERG

"Structure et dynamique des organisations"

Postulats

Comme il existe cinq sens, cinq couleurs dans l’arc-en-ciel, il est le signe de l’union le nombre nuptial selon les pythagoriens. Pour l’ancienne chine, cinq était l’essence des lois universelles, il y avait "cinq couleurs, cinq saveurs, cinq tons, cinq métaux, cinq viscères, cinq planètes, cinq orients, cinq régions del’espace".

Pourquoi n’existerait-il pas cinq configurations pour une organisation, configurations induites par la position dominante d’une des cinq composantes de la dite organisation ?

 

Hypothèses

La notion classique d’organigramme et de division du travail sont éliminées au profit de concepts de coordination, de flux ou courants d’échanges, d’identification des différentes piècesqui constituent les configurations possibles de toutes organisations vivantes.

 

Méthode de démonstration

La méthode de démonstration utilisée dans ce livre est très simple, en effet l’auteur a préféré compiler et structurer les nombreuses études et publications à sa disposition plutôt que de faire de grandes démonstrations théoriques, pour la construction de modèles permettant declarifier l’ensemble des organisations existantes. En effet en prenant comme postulat que les études très ciblées (le plus souvent il s’agit d’observations faites sur les panels d’organisations) sont des reflets de la réalité, l’auteur illustre ses propos. Il trie ensuite le fruit des différentes études pour réaliser des classes pour un phénomène donné.

 

Commentaires

Cet ouvrage se veut aussiprécis qu’un traité d’anatomie en ce qui concerne la structure d’une organisation. Ou, pour reprendre l’image choisie par l’auteur, ce sont tous les éléments constituant un banquet. En effet tous phénomènes : résultat d’une étude sélectionnée concernant la structure ou le fonctionnement d’une organisation; y est classifié puis étudié en comparaison d’autres éléments similaires afin de devenir le pionélémentaire d’une figure complexe. Ce type a le mérite d’être exhaustif, compréhensible par le plus grand nombre, en effet il est émaillé d’illustrations et d’exemples. Il risque par contre, en voulant classifier tous phénomènes dans des sur-ensembles trop importants, de dresser une image par trop schématique de la réalité. Cette vision ?shématisante’ du mode de fonctionnement et de l’ensembledes phénomènes liés, qui est le résultat de l’ensemble de cette démonstration, est dans le livre compensé par un recadrage : une relativisation de cette schématisation est offerte, bien que succinctement commenté, dans la première partie du dernier chapitre.

[pic]

Ce schéma de par sa complexité  importante par rapport aux autres schématisations proposées dans le livre, tend à montrer que laréalité n’est pas aussi simple que les modèles créés pour représenter la réalité.

L’ensemble de l’ouvrage est globalement structuré suivant 4 étapes : La division de tous les phénomènes en éléments élémentaires non subdivisibles, leur hiérarchisation, la recherche de causalités, suivi d’une étude ?exhaustive’, au regard d’une bibliographie éditée de plus de 300 publications. C’est donc uneapproche cartésienne de la problématique de la structure des organisations qui a été privilégiée par l’auteur dans cet ouvrage.

L’approche proposée par Mintzberg dans son livre se veut global, pour cela il exclut complètement l’individu, dans ses jeux de pouvoir, d’interactions sociales et sa rationalité limitée, pour n’étudier que les masses en les divisant par grandes fonctions ; l’acteur est doncabsent du livre. L’approche ethnographique, elle aussi, n’est pas présente. Et bien que le livre est était en grande partie écrit en France, ce sont des études menées dans le monde anglo-saxon (Canada, Etats-Unis, Angleterre) qui sont utilisées pour illustrer les propos. Dans son livre "La logique de l’honneur" D'iribarn, développe la théorie que l’Amérique fonctionne suivant la logique de...
tracking img