Fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2281 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture
Histoire sociale de la France au XIXème siècle, CHARLE Christophe

Christophe CHARLE est un historien français, né en 1951, spécialiste d’histoire sociale, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, et est aujourd’hui professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
L’Histoire sociale de la France au XIXème siècle a été publiée en 1991. Danscet ouvrage l’auteur analyse les différents groupes sociaux et cherche à faire comprendre leurs dynamiques et leurs rapports entre eux.
Dans les chapitres 6 et 7 étudiés, l’auteur nous parle tout d’abord des anciennes et nouvelles élites, les nobles et notables, élites de l’ancien régime, les bourgeoisies, les élites de la IIIème République; et ensuite des classes ouvrières, leurs besoins etleurs revendications.

Chapitre 6 : Anciennes et nouvelles élites

Dans un premier temps, Charle Christophe nous montre comment la noblesse et les notables encore influent sous l’Ancien Régime, vont perdre progressivement leur importance pendant le XIXème Siècle.
Jusqu’alors les notables jouissaient de positions importantes, surtout politiques. Malgré la montée des républicains, lesconservateurs arrivent à maintenir leurs positions au gouvernement (notamment aux élections législatives de 1871) grâce à leur programme de retour à la paix. Mais les divisions sur la politique à mener sont en partie la cause de leur déclin, notamment entre les nobles et notables parisien et provinciaux. De manière générale, les notables se détournent sur le plan économique de l’industrie, certainsrestent sur le mode ancien, en restant dans leurs domaines et continuent à vivre de l’exploitation de la terre. Il reste cependant peu de régions où les notables restent influant (Bretagne, au sud du massif central, régions proche de la frontière espagnol etc…) Le reste se tourne vers les villes. La plupart investissent dans l’immobilier (propriétaires rentiers), d’autres se lancent dans une carrièrepolitique ou administrative, et seulement peu d’entre eux deviennent des hommes d’affaires. Cependant malgré leur reconversion économique, les notables essayent de garder leurs signes distinctifs tels que la vie mondaine, les loisirs, la double résidence etc.

Au cours du XIXème siècle, une nouvelle élite s’est développé : la bourgeoisie, ou plutôt les bourgeoisies car selon l’auteur lapluralité s’impose pour cette nouvelle élite à cause de sa diversité. En effet il existe une hiérarchisation selon le niveau de fortune, selon la répartition sectorielle et le rapport avec la politique entre autres. Ces bourgeoisies sont surtout constituées d’homme d’affaires, d’industriels ou négociants. On peut distinguer l’aristocratie financière, qui sont les dirigeant des grandes sociétés, et dontleurs niveaux de qualifications sont de plus en plus élevés et les patronats provinciaux, qui gardent leur indépendance par rapport au centre de décision de Paris, et gardent une structure familiale de l’entreprise.
Malgré les crises de la fin du siècle, l’enrichissement de cette bourgeoisie est important, est multiplié par trois pour les négociants et par deux pour les industriels. On peutremarquer que les grands industriels essayent de reproduire le style de vie des anciennes élites : vie mondaine (cercles), loisirs, montrent leur richesse. On peut aussi évoquer le rôle important des femmes dans ce style de vie. Même si elles sont tenues à l’écart des affaires des hommes, elles gèrent tout ce qui est du domaine privée en s’occupant de l’éducation des enfants, des activités charitablesetc. C’est le reflet du prestige familial.
Au début du siècle, l’industrie traditionnelle est touchée par la mauvaise conjoncture, se referme donc sur elle-même et seules les entreprises les plus fortes survivent, on parle ici de fermeture de la bourgeoisie. Elle s’ouvre à nouveau vers la fin du siècle avec l’essor des nouveaux secteurs tel que chimie, automobile, électricité etc.
Ces nouveaux...
tracking img