Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1075 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de l’ingénu : Chapitre 14

Début : P.61, chapitre 14 Fin : P. 63, ligne 53
Il se déroule dans la bastille. Toujours enfermer avec Gordon. Mais l’Ingénu dans ce passage va montre plus de jugement que Gordon.
Problématique :Comment Voltaire utilise – t – il son Huron philosophe pour critiquer la société française sous plusieurs aspects ?
Plan :
I. Une scène d’apprentissage paradoxe
A. Intelligence de l’Ingénu
B. Désarroi de Gordon
C. Renversement de leur relationII. Un Huron philosophe
A. Un être naturel
B. Art de la démonstration
C. Ambition de son raisonnement

III. Satire de la société française
A. Critique de l’éducation
B. Critique de la politique
C. Critique des rites religieux

I. Une scène d’apprentissage paradoxe
A. Intelligence de l’Ingénu
Dans cette partie nous allons nous intéresser aux relationsentre l’Ingénu et Gordon. On va trouver un paradoxe. L’Ingénu va prendre le pas sur son maitre, il va avoir un raisonnement plus juste que son maitre.
Nous allons montre que l’intelligence de l’i devient évidente. Il n’y plus d’ignorance. L’intelligence est d’avoir la rapidité. Nous trouvons donc le champ sémantique de la rapidité : « rapide ». Il répète la même idée dans la deuxième phrase.L’intelligence c'est raisonner juste avec pertinence. Nous l’avons dans la métaphore qui est liée aux mathématiques. Il y a un entendement droit. Il est associé avec l’image de la droite. Voltaire parle du Huron comme un philosophe : (ligne 32 - 51). Gordon dans ce passage semble avoir perdu de son assurance.

B. Désarroi de Gordon
Nous trouvons « je vous plains » 2 fois qui nous montre la pitié.Nous trouvons aussi le champ lexical du malheur. Gordon est désespéré car il apprend grâce à l’Ingénu que les livres religieux et spirituels ne l’ont pas servi. Il parle de « chimères » (ligne 18), de rêves irréalisables. Il utilise des questions oratoires. De plus, il utilise aussi le verbe « consumer » (ligne 29). Ca veut dire bruler, au sens propre, et perdre au sens figuré.

C.Renversement de leur relation
Le renversement de la relation on le voit dans l’assurance que le jeune huron va prendre la place de Gordon, le savant. On le voit dans les verbes qui vont montrer son assurance, qui montre la conviction. C'est le fait qu’il y a une opinion personnelle. Nous avons aussi les maitrises des tours de parole. C'est le Huron qui a la première et la dernière intervention. Le Huronmaitrise la parole. Il y a aussi la répétition du verbe « dire » : « dites » (ligne 16), « disait » (ligne 25). Il va contredire Gordon, il assène le verbe « dire » pour montrer son assurance. Quand Gordon annonce un oxymore. Il va y avoir une antithèse. Ce sont des vérités obscures. Il rectifie l’affirmation de Gordon. Gordon va s’incliner devant les idées de l’Ingénu. Il est devenu donc évidentqui l’Ingénu raisonne comme un philosophe.

II. Un Huron philosophe
A. Un être naturel
Il est un être naturel guide par la naturel. Il possède parfaitement l’art de raisonner. Et enfin car les sujets qu’il trait son digne des philosophes des lumières.
Il a une éducation sauvage. D’après Voltaire, le sauvage c’est être instruit par la nature (ligne 25). Cad qu’il n’a pas eu de préjugés.Ne pas avoir reçus d’éducation est un avantage car on n’aura pas des préjugés, donc ne pas faire des erreurs et ne pas avoir de fausses idées. Quand l’Ingénu raisonne par lui-même, il voit la vérité et l’évidence.

B. Art de la démonstration
Pour raisonner il faut utiliser la logique. Il va raisonner par hypothèse. Il procède par 2 hypothèses par « si ». L’Ingénu démonte la théorie...
tracking img