Francais

Pages: 2 (280 mots) Publié le: 30 décembre 2010
La fonction de l'écrivain est que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne s'en puisse dire innocent". C’est ainsi que Jean-Paul Sartre définit sa tâchedans "Qu'est ce que la littérature?", oeuvre parue en 1948. Il tente également, dans cet ouvrage, de proposer une méthode afin de réussir à faire découvrirce monde. Il analyse pour ce faire le rapport entre l'auteur et le lecteur en précisant que l’œuvre d'art est valeur parce qu'elle est appel". Les valeurspeuvent se comprendre sur le plan esthétique, elles correspondent alors à ce qui mérite le respect ou l'estime, et sur le plan éthique en étant ce qui estreconnu comme universel et moral. Il appartient donc au lecteur de les définir en: "men[ant] à bien l'entreprise [] commencée" par l'écrivain. Pour cela cedernier doit considérer son lecteur comme une "liberté pure" à qui il ne doit pas imposer sa vision. Pour respecter cette neutralité et permettre un "reculesthétique" nécessaire à la découverte des valeurs, l'auteur ne peut pas susciter de passions chez ses lecteurs, il ne doit pas "l'affecter" mais le laisserutiliser sa raison. La lecture peut ainsi devenir "un exercice de générosité" dans lequel le lecteur fait "le don de toute sa personne" pour évaluer le texte et enextraire ses propres valeurs. L'écrivain va "dévoiler le monde" qu'il faudra interpréter. Sartre se pose ainsi la question de la communication au sein del’œuvre d'art et, en particulier, du texte littéraire. Comment l'écrivain peut-il transmettre efficacement ses valeurs pour que le lecteur les comprenne?
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Francais
  • Français
  • Français
  • Francais
  • Francais
  • Français
  • Français
  • Français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !