Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les fées de Charles Perrault
Intro :
Le texte Les fées a été écrit au 17eme siècle par Charles Perrault, qui reste, encore aujourd’hui, un des plus célèbres conteurs français. Il illustreparfaitement le genre du conte merveilleux très à la mode à cette époque. En plus de divertir le lecteur, ce conte à une fonction morale et didactique. Elle s’appuie sur un exemple tiré de l’imaginaire pourillustrer les deux morales que l’on trouve de manière explicite à la fin du récit.
En quoi ce texte est-il un conte ordinaire ?
I-Un récit simple
A) Schéma narratif : Situation initiale bancale,instable, élément perturbateur (rencontre de la fée), péripéties (suite des actions des 2 filles et des réactions de la mère), élément de résolution (le fils du roi épouse la fille), situation finale(réalisation de la destinée des 2 filles)
B) Absence de description : Au début du récit, aucune précision sur le cadre spatio-temporel. Peu de description en ce qui concerne les personnages, leurscaractéristiques physiques, (on sait uniquement que l’ainée et sa mère se ressemble beaucoup et que la cadette était d’une beauté extrème)
C) Parralélisme : parallélisme presque parfait entre les parolesrapportées des rencontres des deux filles avec la fées contribue à la clarté et à la sobriété du conte
II-Les composantes caractéristiques du conte
A) Il était une fois : formule introductricecaractéristique du conte
B) Le merveilleux : l’intrusion de l’irrationnel parait tout à fait parait normale. Ainsi, l’apparition d’une fée au milieu de l’histoire ne suscite pas la surprise despersonnages.
C) Vision manichéenne : le bien et le mal sont bien séparé (opposition entre les deux filles), pour montrer, à la fin du récit que c’est le bien qui triomphe (la cadette épouse le roi alors quel’ainée meurt)
D) La morale explicite : 1° morale : mettre en gade le lecteur sur l’importance de l’argent et 2° morale : mettre en en valeur l’honnêteté

Conclusion : Ce conte est un conte...
tracking img