Fromage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (345 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Evolution des produits sur le marché français des fromages
Par Laëtitia LECLERCQ, mardi 27 mars 2007 à 11:49 :: Entreprises et marchés :: #522 :: rss
[pic]La France a toujours été reconnue pour ladiversité de ses fromages, mais aujourd'hui cette variété est menacée. Le marché du fromage est actuellement dominé par les grands groupes industriels. Depuis trente ans, nombre de fromages"traditionnels" ont disparus du marché, laissant place à une foule de nouveaux produits, plus industriels.
Selon l'association fromages de terroir, "une cinquantaine de fromages ont été rayés de la carte".Parmi les fromages menacés de disparition ont retrouve le bleu de Termignon, le vacherin des Bauges, le vacherin d’Abondance, le reblochon du Mont-Cenis, ... Certains résistent et essaient de retrouverune nouvelle jeunesse comme la fourme d’Ambert ou le fromage de Bergues. La raison de ces disparitions, le manque de visibilité, selon l'association. En effet, la plupart des fromages de terroir n'ontpas les moyens de réaliser des campagnes publicitaires et de se faire connaître du grand public. Les grandes AOC font exception, comme par exemple le comté.
Sont également mis en cause parl'association, l'uniformisation de la distribution, la perte du savoir faire traditionnel, les objectifs de rendement et les exigences sanitaires de plus en plus draconiennes.
Le groupe Lactalis quant à luitrouve que le "patrimoine fromager qui est plutôt vivant, plutôt bien conservé" et que la disparition de fromages traditionnels est loin d'être une hécatombe mais serait seulement due au manque detransmission du savoir et la modification des modes de vies des consommateurs. Les caractéristiques recherchées pour un fromage seraient à l'heure actuelle la praticité et la régularité du goût.
A côté deces disparitions, cent douze fromages ont été créés en 2006, selon le Centre interprofessionnel de l’économie laitière (CNIEL). Ces fromages développés par les grands groupes représenteraient 27%...
tracking img