Gargantua, RABELAIS chapitre 23

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1953 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Érasme a dit « on ne naît pas homme on le devient »
NB : ne pas oublier de situer le chapitre dans le livre : les chapitres qui précèdent : années désastreuses rythmées par l’éducation des Sophistes qui est très mauvaise. A travers le regard et le jugement de Ponocrates on remarque que cette éducation est pernicieuse dotée d’un rythme de la journée et d’un régime alimentaire très négatif «afin de savoir par quel processus, et un temps si long ses anciens précepteurs l’avaient rendu si sot, si niais et ignorant ». Donc on a en préalable une condamnation absolue de cette forme d’éducation de Ponocrates, le chapitre qui nous occupe reprend exactement la structure du chapitre 21 si bien que la mise en parallèle de ces deux chapitres permet à Rabelais de porter son jugement personnel.
→Gargantua composé par François Rabelais a été imprimé entre 1534 et 1535. Il exploite le succès du Pantagruel publié avant lui ; il est conçu comme ce dernier et met en scène le père de Pantagruel : Gargantua. Le chapitre 23 étudié ici, est placé au centre de cette œuvre protéiforme, il marque un tournant dans la vie du héros. Cette œuvre propre à l’humanisme regorge de savoirs et d’une nouvellevision de l’ordre de la société. Derrière un écrit que la Sorbonne jugea obscène se trouve la « substantifique moelle », nous laissant à voir un texte où le recul s’avère nécessaire. Rabelais soulève nombre de problèmes tels que l’éducation de l’homme, le savoir médiocre des Sorbonnards et même la politique impérialiste de Charles Quint.
Je me questionnerai dans mon commentaire sur la façon dontRabelais illustre l’humanisme et ses idées.
Afin de répondre à cette question, j’étudierai dans un premier temps le souci d’une éducation moderne rimant avec rigueur, puis je me consacrerai à la nouvelle place de l’Homme dans la société. Je terminerai en évoquant la double signification de son texte et la critique qui s’y file.
I. Une éducation moderne rimant avec rigueur
1. Difficulté etradicalité
- Ponocrates, son nom signifie « dur à la tâche », le maître de Gargantua considère l’éducation de ce dernier comme une « tâche »
- Procède à un véritable lavage de cerveau afin de l’éloigner de son « vicieux mode de vie » donc coupure brutale
- Et fait appel à un « docte médecin » → des références à de la médecine précise rappellent que Rabelais était médecin « ellébore d’Anticyre ;médicament ; cerveau ; traitement »
- Gargantua consacre « tout son temps » à l’étude
- L’emploi de l’imparfait et du plus que parfait → valeur d’habitude et représente la continuité dans le temps et donc la continuité dans l’apprentissage

2. Pourtant plaisante
- ses nouvelles études sont plus dures pourtant Gargantua réclame d’apprendre de plus en plus « le désir lui vint d’étudierselon d’autres méthodes et de se mettre en valeur » ; « De cette façon, il prit goût à la science des nombres »
- Champ lexical du plaisir « désir ; libertés ; se promenant doucement ; il leur plaisait ; bon ; joyeusement ; amusements ; il prit goût ; autant de plaisir ; joyeux ; divertissaient »
- Répétition de « il prit goût » de la sorte on ne passe pas à côté de l’idée que veut faire passerRabelais : l’éducation est intéressante à condition de s’y intéresser
- désir d’apprendre de nouvelles choses par « émulation »
- Échange entre maître et élève : « ils parlaient »
- L’éducation doit être un plaisir

3. Agrémentée d’un rythme assidu
- ne perd pas de temps chaque instant est exploité « il ne perdait pas une heure de la journée »
- confronté à un véritable « rythme detravail »
- utilisation des formules : « cela fait ; après ; alors ; puis ; ensuite ; aussi ; quand ; par ce biais ; comme ; sur ce » ce qui accentue l’idée de progression des événements par un lien de cause à effet
- répétition du titre du chapitre « tel qu’il ne perdait pas une journée » accentue l’idée d’occuper tout son temps de manière productive
- confronté à une routine parfaite où...
tracking img