Geotechnie routiere , essais et controle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1804 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GEOTECHNIE ROUTIERE , ESSAIS ET CONTROLE

Ce qu’il faut savoir : Tout véhicule circulant sur une voie induit des efforts qui se répercutent dans les diverses couches de structures.



Pour palier ou tout au moins réduire l’incidence de ces efforts, il faut étudier la nature des terrains en place et déterminer les diverses couches à mettre en œuvre de façon à assurer la pérennité del’ouvrage.
Pour ce faire il faut suivre la schéma ci dessous et mettre en place les diverses études nécessaires au bon fonctionnement dudit ouvrage.

*t ou t = Contrainte ou déformation en flexion (matériaux traités), entraîne une fissuration.
**z = Déformation verticale (matériaux non traités), entraîne un affaissement.


1) Détermination de la classe de plateforme :

a)Classification du sol : ( Nature, comportement mécanique, état hydrique )

Pour déterminer de quelle nature est le sol en place ainsi que sont état hydrique, on procède à des prélèvements et des essais laboratoire qui une fois réalisés nous permettrons de classer et/ou sous classer le sol suivant le GTR.

Nature des essais : Granulométrie
VBS ( valeur au bleude méthylène )
Limite d’Atterberg
Proctor normal et/ou modifié, CBR (Californian Bearing Ratio)
LA (Los Angeles), MDE ( Micro Deval)

Les résultats de ces essais nous donneront des renseignements sur la fraction du matériau, c’est à dire sa granulométrie, sur son argilosité* ainsi que sur sa teneur en eau et ainsi connaître sa nature suivant le tableau ci dessous.


*Argilosité :Déterminée suivant la surface spécifique** du matériaux c’est à dire la capacité du matériaux à
absorber l’eau.

**Surface spécifique : Surface de grains par unité de masse de 0.3 m²/ gr à plusieurs centaines de
m²/ gr

Exemple : Montmorillonite et smectite = Argile très absorbante ( 800 m² / gr )

Nature des classes : A, B, C, ou D ( Sablo-graveleux avec + ou – defines )
R ( Rocheux )
F ( Organiques)

Etats hydriques : TS : Très Sec
S : Sec
M : Moyennement sec
H : Humide
TH : Très Humide

b) Cas de PST : (Partie Supérieure des terrassements )

Suivant l’environnement hydrique et la nature du matériaux, le GTR nous donne une classe de
PST de ( 0 à 6 ).

c)Classe d’arase : (Ari)

Suivant les conditions de drainage, de traitement et/ou les mesures de portance on se reporte au GTR et on obtient une classe d’arase (de 0 à 4)

Valeur minimum de portance prévue par le GTR

- 35 Mpa pour couches de forme traitées
- 15 à 20 Mpa pour couches de forme non traitées



2) Utilisation des matériaux en remblai :

Laclassification des sols précédemment définie, associé à la situation météorologique au moment des travaux a permis de proposer des conditions générales d’utilisation des matériaux.

Ces conditions sont regroupées en 7 rubriques :

E : extraction
G : action sur la granularité
W : action sur la teneur en eau
T : traitement ( Possible si fraction < à 250 mm )
R : régalage
C : compactage
H: hauteur de remblai

Et sont affectées à chaque types de matériaux de façon à optimiser leurs mise en remblai.



3) Compactage :

Un tableau GTR reprend la rubrique « C », l’associe aux types d’engins existants ey défini ainsi combien de passes seront nécessaires suivant une épaisseur de matériaux donné pour atteindre un niveau de compactage conforme à l’ objectif à atteindre.Qualité de compactage :

Q1  100 % Opn

Q2 Couches de chaussée = 97 % Opm 30 premiers cm  97 % OPm

Q3 Couches de forme = 98.5 % Opn Partie supérieure  98.5 % Opn

Q4 Couches de remblai = 95 % Opn Partie inférieure  95 % OPm

Q5...
tracking img