Gilles

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (577 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1 – Résumé : Vie romancée de Zelda, la femme de l’écrivain Scott Fitzgerald. Dans les années 20 une jeune femme anorexique et excentrique s’extrait d’un milieu puritain en rencontrant un soldat. Ellese révèle danseuse, écrivain et masochiste. Il se révèle écrivain ambitieux mais aussi odieux, pervers, flambeur, dépensier, alcoolique, homosexuel, publiant les nouvelles de sa femme sous son nom,copiant ses carnets et finalement la faisant interner quand elle dérange ses frasques.2 - Sujet : Vie et déchéance d’un couple célèbre et adulé. Lente désintégration d’une femme trot tôt émancipée etvite cassée par les hommes. Roman du regret : regrets d’un amour furtif avec son amant Jos, de son fils avorté, de sa fille devenue une étrangère, d’une vraie vie amoureuse, d’une vie d’écrivain, d’unevie de danseuse...
3 - Lisibilité du texte : Lecture hachée formant une longue liste sans fin des regrets et des plaintes de Zelda, provoquant un ennui à la lecture puis un dégoût.
4 – Richesse dulangage : Langue efficace, peu inventive, sans figures de style, ni métaphores, ni formes poétiques. Pas de clichés, ni phrases toutes faites.
5 - Forme : Ecriture tendue. Phrases courtes, bienécrites, paragraphes courts, style télégraphique varié : lettres, pensées, courts dialogues, descriptions courtes. Construction quasi aléatoire par accumulation d’instants. Dates-repères en marge. Quelquesphrases fortes ex : « Lewis, si seulement je pouvais le castrer, j’en serais heureuse à un point que personne n’imagine. Lui couper ses boules de sécrétion dont il est fier comme de deux cancers » ex: « il n’y a pas de don, ma beauté, pas de destinée, il n’y a que cet exercice terrible et exclusif de suer, de gémir, d’implorer qui finit par fonder l’art. A condition qu’on oublie le miroir »
 6 -Personnages :  Bien campés. Tout en mépris d’eux-mêmes et dans la haine des autres. Les hommes sont particulièrement vils. Les femmes sont plus étoffées et bienveillantes (Minnie la mère,...
tracking img