Gouvernance- le modele japonais

Pages: 5 (1207 mots) Publié le: 22 mars 2013
LE MODELE JAPONAIS

Le modèle japonais fait parti du système de gouvernance couramment appelé le système « insider » et détient des similitudes avec les modèles Français et Rhenan.

* Système insider : d’usage en Allemagne, France, Japon.

Il est d’usage de classer le Japon parmi les systèmes de corporate governance insiders. L’organisation de la corporate governance laisse alors uneplace prépondérante aux insiders (employés et managers) et aux partenaires commerciaux liés par des participations croisées, avec des banques en charge d’une fonction de surveillance et d’assurance qui donne une cohérence à l’ensemble. Dans le système insider, il faut renforcer le pouvoir des actionnaires minoritaires grâce à plus de transparence de la part des entreprises : diffusion des comptesfinanciers, information sur les salaires des dirigeants...
Sachant que Système outsider : d’usage dans les pays anglo-saxon

Les systèmes outsider sont caractérisés par une dispersion de la propriété et une grande présence des investisseurs institutionnels, une primauté donnée aux intérêts de l’actionnaire dans la loi et, en particulier, la protection des plus marginaux d’entre eux, ainsi quepar de fortes obligations de diffusion de l’information.
I. CARACTERISTIQUES DU MODELE JAPONAIS : LE MODELE INSIDER DE GE

* Relations de long terme entre des groupes d’actionnaires, intérêts familiaux, partenaires industriels ou banques organisés en coalitions.
* Dépendance des entreprises Japonaises par rapport à la banque principale
* Le centre de gravité du système canoniquejaponais n’est pas l’actionnaire
NB : Même les banques, pourtant actionnaires, privilégient avant tout leur intérêt de prêteur, en cherchant à garantir leurs encours.

* Forte présence des syndicats
Le système des gros actionnaires est remis en cause par les syndicats au nom de la cogestion.

II. LES CAUSES DU DYSFONCTIONNEMENTS DU MODELE JAPONAIS

* Le conseil d’administration comportepeu d’administrateurs externes.
À la différence des conseils d’administration en France et dans d’autres pays occidentaux, les administrateurs externes sont plutôt rares.
* Le faible pouvoir du Président du conseil

Le Président du conseil japonais n’exerce pas normalement les fonctions de Directeur général investi de l’autorité et de la responsabilité ultime de la gestion.

* Leconseil d’administration japonais est de grande taille
* La défaillance des auditeurs statutaires

Le Président lui-même qui les désigne de facto. Autrement dit, celui qui doit être contrôlé choisit les candidats aux fonctions de contrôleur et les propose à l’assemblée générale qui les approuve systématiquement.

3. L’indépendance douteuse des commissaires aux comptes
Le commissaire auxcomptes constitue le dernier garant en tant que contrôleur ex post de la gestion, Ce n’est pas tout à fait le cas au Japon.
Il arrive que des entreprises soient en grave difficulté financière ou, dans des cas extrêmes, fassent faillite quelques mois seulement après que les commissaires aux comptes aient certifié dans leur rapport la régularité des comptes
. Cette défaillance s’explique parplusieurs raisons.
La concurrence entre les sociétés de commissariat aux comptes existe parce que le nombre de grandes entreprises faisant l’objet d’audits par commissaires aux comptes est limité.il y a des causes spécifiques au Japon. On peut dire que la plupart des commissaires aux comptes sont quasiment intégrés par leurs entreprises clientes, car ils travaillent souvent pour les mêmes clientsdepuis trente, voire quarante ans.
4. Le dysfonctionnement de l’autorité réglementaire

Les banques peuvent bénéficier d’informations privilégiées auprès du Ministère, avant leurs concurrentes et obtenir d’autres avantages et privilèges.

V.TENDANCE A UNE RESTRUCTURATION DU MODELE JAPONAIS

* La réduction de l’influence de la banque principale
. La cause majeure en est la tendance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la modèle de management japonais
  • Le modèle japonais depuis 1980
  • Le modèle de management japonais
  • Modele japonais du management
  • Le modèle de management japonais
  • Le modéle de gouvernance japonnais
  • Le modèle économique japonais: caractéristiques et problèmes
  • Formation et compététivité économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !