Green it

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
GreenIT

Enjeux et solutions

pour répondre aux défis du GreenIT
Intel vPro & Microsoft Windows 7

Livre blanc
Février 2010

Table des matières
Page 3 Page 4 Edito « Les TIC au service de l’énergie » Gestion de l’énergie du poste client : les enjeux

Impact sur le « coût total de possession » (ou TCO) Impact environnemental et sociétal Impact d’image Page 6 Microsoft Windows 7: Efficacité, sécurité, simplicité

Un OS optimisé, responsable et économe La gestion efficace du mode ‘idle’ Ce qu’apporte la technologie Intel vPro

Page 9

Intel vPro participe activement à réduire la facture énergétique Page 11 Association de la technologie vPro et de Windows 7

L’efficacité énergétique du poste de travail, par AVOB Recommandations Conclusion

Page 13 Page 13Chief Technology & Security Officer Microsoft France

Bernard Ourghanlian

2

Les TIC au service de l’énergie
Si l’on en croit un récent rapport du BCG , les technologies de l’information et de la communication sont « indispensables pour déployer des solutions dans les autres secteurs qui permettraient de réaliser des réductions d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) équivalentes à7% des émissions totales de la France à horizon 2020, soit un tiers de l’objectif national ». En effet, toujours selon ce rapport, ¾ du potentiel de réduction identifié correspond à des solutions pour lesquelles ces technologies constituent l’essentiel de la valeur ajoutée, les principaux gisements de réductions d’émissions de GES étant concentrés dans (1) l’optimisation desconsommations électrique aux heures de points, (2) l’optimisation des transports et la dématérialisation. Autrement dit, l’informatique est appelée à jouer un rôle absolument fondamental dans l’espoir que nous partageons de faire changer la donne en termes d’émission de GES. Dans le même temps, selon le rapport TIC et Développement Durable du Gouvernement français, « en France, cetteconsommation [des TIC] est comprise entre 55 et 60 TWh par an, soit 13,5 % de la consommation d’électricité par les applications finales. Cette consommation augmente à un rythme soutenu, d’environ 10 % par an sur les dix dernières années ». C’est dire s’il est important de se concentrer sur la gestion de l’énergie pour ce qui concerne les TIC, tout à la fois pour réduire les coûts de l’utilisation deces technologies mais aussi pour réduire les émissions de GES. Une des façons de prendre en compte ces deux objectifs est, bien entendu, de réduire la consommation énergétique de chaque équipement informatique et, en particulier, des postes de travail. Pour cela, il est important de travailler au sein de l’ensemble de l’écosystème car un seul composant, que ce soit un périphérique, un pilote depériphérique, le système d’exploitation ou une application peut affecter de manière significative la consommation énergétique des postes de travail et des serveurs. C’est la raison pour laquelle nous avons, dès la mise en chantier de Windows Vista, entamé une démarche volontariste afin d’optimiser l’efficacité énergétique des postes de travail, qu’ils soient des postes de bureau,des portables, des Netbooks ou des serveurs, en collaboration notamment avec Intel®. Cette démarche a été, bien entendu, poursuivie et amplifiée avec Microsoft® Windows 7 (et Windows Server 2008 R2) qui fournit de nombreuses nouvelles fonctionnalités afin de réduire la consommation d’électricité et d’étendre la vie des batteries. Ainsi, le noyau de Windows 7 a été amélioré afin réduirel’utilisation de ressources et de permettre aux processeurs de passer dans des états de basse consommation de courant pendant les longues périodes d’inactivité. Ceci permet, par exemple, aux CPU de consommer pratiquement zéro watt quand ils sont inactifs, alors qu’ils consomment jusqu’à plusieurs dizaines de watts en pleine activité. De même, le noyau de Windows 7 permet de regrouper le traitement de...
tracking img