Guerre et paix sous louis xiv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Guerre et paix

« J’ai trop aimé la guerre » aurait dit Louis XIV mourrant. Roi de gloire, le Roi Soleil a dans
ses prérogatives le pouvoir de déclarer la guerre. Un de ses objectifs est d’assurer la
suprématie de son royaume sur les autres puissances européennes. Les premiers conflits sont
victorieux et s’inscrivent dans la continuité de l’action de Richelieu et de Mazarin. Les deuxdernières guerres lui furent par contre imposés par ses ennemis.

Les moyens de la politique extérieure

La diplomatie
Louis XIV élabore la politique étrangère en étroite collaboration avec son secrétaire d’Etat
aux affaires étrangères : il s’agit successivement de Lionne, Pomponne, Colbert de Croissy et
Colbert de Torcy. Si le roi utilise parfois les services de la famille royale, grâce auxalliances
matrimoniales contractées avec les autres maison régnantes( Henriette d’Angleterre mariées à
Monsieur en 1661 ; la fille de Victor-Amédée II de Savoie mariée au duc de Bourgogne), il
s’appuie surtout sur les ambassadeurs, à Rome, à Venise, à Londres mais un simple résident à
Vienne. Comme Richelieu et Mazarin, il finance des souverains étrangers, les rois
d’Angleterre, de Danemark,l’Electeur de Brandebourg.

L’armée de terre, une force redoutable
Les effectifs de l’armée française n’ont cessé de croître tout au long du siècle et c’est pour
assurer le financement de cette force que le pouvoir royal n’a cessé de se renforcer pour
éliminer tous les obstacles (réticences parlementaires, révoltes populaires). Grâce à une
fiscalité élevée, les effectifs restent élevés en temps depaix 40000 hommes en 1662, 84000 en
1671 ; mais ils s’enflent lors des conflits : 150000 en 1668, 273000 en 1691 et même 395000
vers 1696. un homme sur dix en état de porter les armes est mobilisé. Il faut toutefois enlever
les déserteurs, les passe-volants soit 15 à 20% des effectifs. Ne pouvant compter sur le seul
enrôlement des Français, le roi recourt au recrutement étranger, surtout aufur et à mesure que
les guerres se multiplient : de un dixième de l’infanterie pendant la guerre de Dévolution, les
soldats étrangers représentent un quart par la suite. Le système repose sur l’enrôlement
volontaire pour une durée de trois ans (1682), pratiqué surtout en hiver. Il y a des abus avec
des recrutements forcés, le système des passe-volants. En 1688 Louvois crée la milice royale.Supprimée en 1698, elle est rétablie de 1701 à 1714. Sous les ordres de l’intendant, les
miliciens sont recrutés dans les villages, d’abord par élection puis très vite par tirage au sort
sur des listes d’hommes mesurant au moins cinq pieds (1,62 m). Après Le Tellier qui avait
réglementé le logement des soldats chez l’habitant, Louvois et Vauban favorisent la
construction de casernes. Louvoisdéveloppe aussi le port de l’uniforme pour réduire le flou
qui existait encore : bleu pour les régiments royaux, rouges pour les Suisses, gris-blanc pour
le reste de l’infanterie.
L’armement évolue : le mousquet à mèche cède peu à peu la place au fusil, apparu vers 1635.
il disparaît en 1699 et la pique en 1703. la cartouche fut adoptée en 1702. Louvois me sur
pied en 1690 une compagnie decarabiniers par régiment de cavalerie. l’artillerie fait l’objet
de tous les soins de Louvois et le premier régiment est formé en 1684. .

La marine, arme choyée
Richelieu avait formé une marine puissante mais la situation s’était détériorée sous Mazarin.
Colbert ambitionne de donner à la France la première puissance navale. L’Etat consacre des
sommes considérables à l’équipement des portsmilitaires, Brest, Le Havre, Toulon, Rochefort
et Dunkerque. Pour trouver davantage de matelots pour servir sur des navires plus nombreux,
Colbert crée le système des classes, en obligeant les matelots qui veulent devenir pêcheur ou
marin sur un navire de commerce à servir sur les vaisseaux du roi. Mais, en temps de guerre,
on recourt à la presse, une forme de racolage. Entre 1664 et 1691, les...
tracking img