Hero de roman peut etre banal?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction: La complexité de la problématique nous mène à réfléchir malgré les nombreuses pistes de réflexion sur plusieurs axes. On peut donc commencer par étudier la place du personnage banal etcelle du héros qui n'est pas banal depuis le Moyen-Age au 19ème siècle en passant par le 17ème et le 18ème siècle et en s'appuyant sur leur position dans le roman. La banalité d'un personnage de romanest-elle permutable en héros de roman et quels sont les raisons?
ou
Introduction : On peut trouver autant de figures de personnages qu'il y a de romans. Un personnage de roman doit-il êtreexceptionnel (parce qu'il commet un crime, comme dans l'Etranger de Camus), ou peut-il être banal (par exemple, Pierre, dans Pierre et Jean de Maupassant n'a pas grand'chose d'exceptionnel) ?
Annonce du planen trois parties :
- il y a toujours quelque chose d'exceptionnel dans un personnage, quel qu'il soit
- l'intérêt d'un roman ne peut pas se limiter au caractère de ses personnages. Pourquoi alorsdevraient-ils n'être pas banals ?
- enfin, il s'agit de définir ce qui peut amener un roman à être intéressant (l'exemple de Pierre et Jean est significatif) : le style, les techniques de narration,le projet littéraire de l'écrivain (la théorie du réalisme subjectif dans Pierre et Jean) ...

Conclusion: Répondre à la problématique:
d'après moi je pense que non, car un personnage banal ne peutpas être banal et hérotique car la notion de personnage banal évoque la similarité d'un personnage par ses actes avec les autres donc aucune initiative courageuse, phénoménale hors un héros représentele courage, l'actes phénoménales(...), il est dans un roman comme le personnage pacifiste et a une position très marquée qu'un personnage banal n'a pas par son manque d'identification par rapport auxautres personnages dans le roman.
ou
En conclusion, un personnage de roman peut être exceptionnel ou banal, peut importe. C'est le roman qui donne à la fiction, à sa structure un caractère...
tracking img