Histoire de renault

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2168 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation de l’entreprise
Analyse du marché de l’entreprise
Analyse de la production de l’entreprise
Bilan de santé de l’entreprise Granier Lionel
I) Introduction \ Présentation de l’entreprise

L’entreprise Renault est une entreprise française fondée le 25 Juin 1899 par Louis Renault et ses deux frères marcel et Fernand, sous le nom de « Renault frères ». Présentdans 118 pays, Renault est aujourd'hui un groupe automobile généraliste et multimarque. Dirigée depuis 2005 par Carlos Ghosn Son siège social est situé au 13-15 quai Alphonse Le Gallo 92513 Boulogne Billancourt cedex.

Lors de sa création, Renault est la première usine en France à expérimenter l'organisation scientifique du travail avec le travail à la chaîne et le chronométrage desouvriers. Pendant la Première Guerre Mondiale, la société se lance également dans l'aviation avec Caudron, en fournissant des moteurs. Les taxis de la Marne qui transportèrent au front la garnison de Paris en septembre 1914 étaient majoritairement d'origine Renault, qui construisit également le char léger FT 17.
Après la Seconde Guerre Mondiale, Renault est nationalisée par décret le 16 janvier1945 en représailles contre Louis Renault, accusé d'avoir collaboré avec le patron nommé par l'occupant allemand.
En mai 1968, Renault est occupé par ses ouvriers. La lutte dépasse le cadre strictement économique : on parle de "gouvernement populaire" et d'"autogestion". Le Parti Communiste est débordé à Renault par des militants d'extrême gauche. A Billancourt, les ouvriers reprennent letravail la première semaine de juin à l'appel de la CGT et de la CFDT. A Flins, les ouvriers poursuivent la grève au mois de juin contre les consignes syndicales. La direction de Renault lance un ultimatum aux ouvriers en les menaçant de sanctions s'ils ne reprennent pas le travail. Le 7 juin, les ouvriers refusent de reprendre le travail malgré l'intervention des CRS. Le lundi 10 juin, desmembres de l'Union des jeunesses communistes marxistes-léninistes (UJCML) organisent une marche sur Flins. Un lycéen de 17 ans, Gilles Tautin, se noie ce jour-là dans la Seine en tentant d'échapper aux gendarmes. Les ouvriers de Flins reprennent le travail à la fin du mois de juin après plusieurs jours d'émeutes.
Au début des années 70, l'agitation continue à Billancourt. Les affrontements entrela Gauche Prolétarienne (GP) et les vigiles de Renault se multiplient. Le 25 février 1972, le vigile Jean-Antoine Tramoni tue l'ouvrier Pierre Overney En riposte, le 8 mars, la GP kidnappe Robert Negrette, chef adjoint chargé des relations sociales à Billancourt, puis le libère deux jours plus tard.
Dans les années qui suivent, Renault réussit à rétablir l'ordre à Flins et Billancourt.Le début des années 80 est celui d'un désastre financier. Le PDG Bernard Hanon est remercié et remplacé par Georges Besse, qui restructure Renault par un important plan de licenciements et revend des sociétés annexes comme American Motors en 1986. Le 17 novembre 1986, Georges Besse est assassiné par le "Commando Pierre Overney" d'Action Directe.
Après l'assassinat de Georges Besse,Renault poursuit néanmoins son redressement avec Raymond Lévy. En mai 1992, Louis Schweitzer succède à Raymond Lévy à la présidence et direction générale de Renault.
Après 45 années passées sous le giron de l'État, la régie Renault va redevenir une société privée. En 1990, la régie Renault changea de statut et devint une société anonyme à capitaux d'État par l'adoption de la loi du 4 juillet1990.
Le suédois Volvo, modeste acteur européen très présent sur le segment du haut de gamme, acquiert en 1990 20 % du capital de Renault Le 6 septembre 1993, Renault et Volvo signent un projet de fusion qui doit donner naissance à Renault-Volvo RVA. Cette société commune aurait alors regroupé les activités automobiles, poids lourds et de financement des deux groupes. Mais l'idée était...
tracking img