Histoire de l'europe du xixeme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 59 (14640 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les impérialismes. ( Suite) Sir Raleigh Celui qui commande la mer, commande le commerce, celui qui commande le commerce commande la richesse donc le monde.

A partir de 1884, c'est la relance de l'impérialisme grâce a l'ouvrage de Seeley, l'expansion de l'Angleterre, qui trace en quelques sorte la voie, l'objectif → demeurer les plus grands.

Les ouvrages se succèdent mais c'est toute lacommunauté britannique qui se lancent dans cette idée.

Puis cet impérialisme se rationalise avec une véritable doctrine impérialiste britannique.
Ils sont les premiers et que par la suite toute les doctrines impérialistes vont s'inspirer d'eux.

Quels sont ses arguments:
l'argument commercial ( le commerce suit le drapeau – dans les territoires de l'empire s'établiront des commerçantsbritanniques etc)
Les Anglais ne pratiquent pas le protectionnisme. Les autres peuvent vendre dans leurs colonies ( pas de droit de douanes). Les autres ferment le commerce par des droits de douanes.

2ème argument, l'argument stratégique. L'empire est discontinue, séparé par des océans, il faut donc des points d'appuis maritimes où les bateaux pourront s'avitailler en eau, charbon, nourriture...
Ilspourront aussi radouber.

3ème argument peut être le plus fort, l'argument sentimental. Il y a chez les britanniques la conviction profonde de leur supériorité. ( de la race anglaise). Il y a la conviction qu'il y a une vocation des anglais à apporter la civilisation. Cette idée elle est développée dans le RU par des sociologues, des littéraires. ( Kipling, Le livre des Anglais). Pour Kiplingcomme pour les autres les Anglais sont au dessus. Ensuite Gallois et Écossais puis Irlandais. Ensuite Allemands, Suédois, Danois... Et ensuite le reste des Blancs.

Les hommes politiques s'y mettent. ( Chamberlain: 1895: La race britannique est la plus grande de toute les races que le monde ait jamais vu. » 2 ans plus tard il ajoute: «  Les anglais possèdent un don admirable pour la colonisation,ils ont donc une mission a remplir. »
Les sociologues, les littérateurs, les hommes d'affaires( Cecil Rhodes) et politiques s'engouffrent dans cette idée.
Rhodes «  L'Angleterre a vocation a coloniser toute l'Afrique, l'Asie, l'Amérique latine. L'espagnol n'est pas une langue convenable, c'est une langue de laquais. »

De plus les militaires aussi, y gagnent beaucoup, il se range derrière cevéritable expansionnisme britannique. En fait c'est une coalition de tous, afin de dominer le monde entier. Ils rêvent d'un monde ou dans toute les classes on apprendrait l'anglais. Leur impérialisme est un impérialisme culturel, religieux, politique....

2ème Impérialisme: l'impérialisme Français.

Jusque vers 1880 et un peu après 1885, l'esprit des Français est anti-colonialiste. Pourquoi?Parce que pour les français ils oublient les colonies royales. Elle est lié a Charles X, Napoléon III ( pas de bons souvenirs).
La IIIème république se bâtit sur les ruines du Second Empire. Politiquement il faut dénigrer ce qu'a fait Napoléon I. La France a perdu l'Alsace et la Moselle.
Deroulède: « J'ai perdu 2 enfants, vous m'offrez 20 domestiques. » On ne veut pas des colonies. Parce qu'onreste concentré sur le problème Allemand. Aussi par frilosité.

Les français sont un peuple frileux. Crainte de l'expansion. Mais a partir de 1880, Jules Ferry lance la colonisation, pour lui les motifs sont multiples, comme chez les anglais on trouve le motif commercial. La colonie est l'instrument essentiel a l'expansion économique. «  C'est la soupape de sécurité de l'économie. »

2-argument stratégique: la marine de guerre Française a besoin de points d'appuis.

3- argument de prestige: n'oublions pas que la France de 1880 elle sort de pas mal de défaites. Napoléon I. + la triste II république, la défaite de 1870.

Le prestige de la France est bien loin. Les guerres coloniales vont renforcer le prestige.

Et puis s'ajoute bien sûr comme pour les anglais un argument...
tracking img