Histoire-geographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2755 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA QUATRIEME REPUBLIQUE (1945-1958)

Au sortir de la guerre, La France est très appauvrie, traumatisée par les années d’occupation. Née dans des conditions difficiles, la IVème République sut encourager la croissance économique et le progrès social, mais elle ne parvint pas à faire face aux problèmes politiques et coloniaux.

I- Des débuts difficiles (1945-1947)

A. Ladifficile élaboration de nouvelles institutions

1. Le nouveau visage politique de la France

a) Un nouveau paysage politique.
Pour la première fois, les femmes peuvent voter et être élues. Les différentes élections voient trois grands partis rassembler les trois quarts des voix : progression spectaculaire du P.C.F., sorti auréolé de saparticipation active à la résistance / Maintien du parti socialiste S.F.I.O. / Le MRP (Mouvement Républicain Populaire), d’inspiration démocrate chrétienne.

b) Le conflit entre De Gaulle et l’Assemblée constituante
De Gaulle est élu Président du gouvernement provisoire en novembre 1944. Le conflit se cristallise sur le problème institutionnel : De Gaulle veut un pouvoirexécutif fort / L’assemblée entend au contraire donner tout le pouvoir à une assemblée unique, contrôler strictement l’exécutif et exercer seule son pouvoir constitutionnel. Cf. Discours de Bayeux (01/46). De Gaulle démissionne le 20 janvier 1946. Il pense être rappelé mais l’opinion est surtout préoccupée des problèmes de vie quotidienne.
Les trois grands partis sontdésormais maîtres du jeu.

2. La constitution de 1946

➢ L’organisation des pouvoirs publics
□ Le Parlement (composé du Conseil de la République et de l’Assemblée nationale) détient l’essentiel des pouvoirs. L’assemblée nationale a des pouvoirs importants : vote des lois / vote du budget / vote l’investiture du président du conseil des ministres / contrôle le gouvernement : ellepeut lui refuser la confiance ou le censurer par une motion de censure ; dans un cas comme dans l’autre le gouvernement est contraint à la démission.
□ L’exécutif est faible. Le Président de la République, élu pour 7 ans, par le Parlement réuni en Congrès, n’a qu’un rôle représentatif (« il inaugure les chrysanthèmes » selon De Gaulle). Le Président du Conseil, chef du gouvernement, doit recevoirla confiance de la majorité absolue de l’assemblée dans un débat d’investiture où il présente son programme ; ensuite il constitue son gouvernement en nommant ses ministres.
Au total, L’exécutif ne dispose d’aucun moyen d’action sur l’assemblée.

➢ Le fonctionnement des institutions
□ Le « régime des partis ». Ce sont les partis politiques qui contrôlent la vie politique (désignation desprésidents du Conseil, répartition des portefeuilles ministériels…)
□ L’instabilité ministérielle est très forte : 23 gouvernements de 1946 à 1958, soit un tous les 6 mois en moyenne, ce qui n’empêche pas une stabilité des personnels politiques.
CC. Ces institutions ont fortement contribué au discrédit de la IVème République.

B. Les fractures de 1947 et la fin dutripartisme [contexte de guerre froide]

Les divergences croissantes entre le PCF et les autres partis politiques sont de plus en plus fortes. En politique extérieure, le PCF dénonce le plan Marshall et soutient l’URSS. En mai 1947, Paul Ramadier renvoie les ministres communistes du gouvernement. Le PCF déclenche alors de nombreuses, grèves, manifestations, sans que l’onpuisse parler de tentative de prise du pouvoir.
Dans cette tourmente, le régime perd une bonne partie de ses soutiens populaires mais la République menacée survit

II- La France de 1947 à 1952 : difficultés politiques et reconstruction économique

A. La troisième force

Constituée de l’ensemble des partis qui soutiennent les institutions et les gouvernements de la...
tracking img