Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (403 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une dictature intellectuelle et artistique
Andrei JDANOV
Embrigadement idéologique
Il estimait que les écrivains, les peintres et les musiciens devaient être les « ingénieurs des âmes » etdonnaient au peuple une  « nourriture spirituelle ».
L'histoire est manipulée et on atteint meme le domaine de la biologie.
Mars 1953 : Mort de Staline
Collectivisation des productions, plansquinquennaux impératifs.
Priorité de l'industrie lourde en russie orientale et en Sibérie. Agriculture et industrie de consommation sont négligées

II La déstalinisation et les tentatives de réforme(1953_1964)
La déstalinisation
a) 3 ans de dictature collégiale avec KHROUCHTCHEV
VOROCHILOV, chef de l'état
BERIA, chef du KGB
b) Le 20ème congrès du PCUS
C'est K qui a présenté leprincipal rapport. Le rapport a été lu, c'était un rapport secret. Le rapport faisait le procès de Staline : il l'accusait d'avoir envoyé à la mort des communistes honnêtes, d'avoir été incapable de préparerle guerre, d'avoir déporté des peuples entiers.
Système communiste est bon mais il est remis en cause à cause de staline.
Les fissures au sein du bloc communiste
-juin 1953 : révolteouvrière à Berlin
-Réhabilitation de GOMULKA en Pologne
-Mouvements révoltes en Hongrie
-En chine populaire, le « social-impérialisme » soviétique
La chine développe son propre modèle économique,sans oublier l'agriculture
Les tentatives de réforme de K et leur échec
En 1958, K devient aussi président du conseil des ministres tout en demeurant premier secrétaire du parti.
Cesréformes aboutissent à un échec à cause de l'inertie de la pop soviétique et hostilité de personnes que l'on appelle la NOMENKLATURA (gens qui sont sur la liste du parti disposant de nombreux avantages liés àleur fonction)
En 1964, K est acculé a la démission.
Pendant 20 ans on va rien faire et le pays va s'affaiblir par rapport aux USA

III Le retour à l'immobilisme sous BREJNEV (1964-1982)...
tracking img