Immigration sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 3 : Les courants

• Les conflictualistes (année 60)

On parle de conflictualistes car c’est sur une divergence concernant l’analyse globale de la société que va se développer ce courant. L’ordre social ne repose pas sur le consensus des valeurs partagées mais au contraire vise l’ordre social comme la résultante d’un conflit temporairement suspendu par une situation de domination.L’analyse la société se fait en termes de classe sociale.

1er courant : "L’école comme appareil idéologique d’état"Althüsser philosophe.
Représente en sociologie par C. Baudelot et R. Establet.
L’idée qu’ils vont développer est que l’école inculque aux élèves l’idéologie bourgeoise (perspectives conflictualistes, il n’est plus question de parler de valeurs partagées. Les valeurs qui sontinculquées par l’école aux enfants sont celles d’une classe spécifique, ici la bourgeoisie) et elle va les préparer et les soumettre à leur destin social. L’idée principale est la correspondance étroite entre système de production et système scolaire. On voit cela notamment dans leur ouvrage "l’école primaire divise"où ils mettent en avant le fait que dès le cours préparatoire les enfants selon leursorigines sociales sont divisés entre ceux qui sont destinés à rejoindre la bourgeoisie et ceux qui sont destinés à rejoindre le prolétariat (ordre d’exécution). Il ne faut pas perdre de vue que ces courants là s’inscrivent dans une période où l’idéologie Marxiste est relativement forte notamment dans le département sociologie et donc on a cette perspective classique très forte avec une visionmécanique de la reproduction scolaire et donc de la reproduction sociale. L’école est aux mains d’une classe et cette classe l’utilise pour assurer la reproduction du système (analysé donc dans une perspective de conflit). L’école permet au dominant de perpétuer leur domination. L’idée de ces travaux là vient de l’ouvrage "L’école capitaliste en France"1971.
Ce qui faut retenir :
L’idée de reproductionmécanique, de correspondance étroite entre système de production et système scolaire même s’ils n’oublient pas les questions d’apprentissage. Par exemple ils analysent la division au sein de l’école primaire notamment à travers la question de l’apprentissage et notamment la question de la lecture en disant par exemple que les textes utilisés pour apprendre à lire et le langage utilisé par lesinstituteurs sont largement plus accessibles aux enfants de la bourgeoisie qu’à ceux du prolétariat.


2e courant : "L’école comme instance de transfiguration d’inégalités pré existantes"
Représenté par P. Bourdieu et J.C Passeron.
Il faut sortir de la correspondance étroite entre système de production et système scolaire. Ils vont affiner l’analyse des mécanismes qui conduisent à cettereproduction. A partir des années 60 la reproduction par l’école des classes sociales n’est plus contestée par personne, même les sociologues les plus à droite ne vont pas attaquer cette idée de reproduction, tout le monde s’accorde sur le fait que l’école reproduit les inégalités sociales. La question est de savoir par quel mécanisme elle reproduit cette domination. On sort de la vision mécanique de lareproduction, on sort de la correspondance étroite du système de production/système scolaire avec en arrière plan la spécificité du système scolaire qui est l’autonomie par rapport au champ de la production. On peut faire un parallèle avec l’abord des savoirs dans le système scolaire par rapport aux activités au sein desquels ces savoirs vont être mis en œuvre, c'est-à-dire que ce n’est pas enentrant dans le système production qu’on apprend à faire, on apprend à l’école hors du système de production. Il y a donc une autonomie du système scolaire par rapport au système de production. Ce qui fait dire a Bourdieu et Passeron que oui reproduit les inégalités mais par des voix qui lui sont propres.
Il faut considérer l’idée qu’ils reprennent à Max Weber, sociologue Allemand, qu’un...
tracking img