Impact de la secheresse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3974 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
N° 4-5 - Septembre 2008

RECHERCHES EN ECONOMIE ET SOCIOLOGIE RURALES

Impacts économiques de la sécheresse sur l’agriculture
L’expertise scientifique collective « Agriculture et sécheresse » pilotée par l’INRA en 2006 a mis en évidence le manque de données quantitatives sur l’impact économique d’une sécheresse en France. En réponse, des économistes de l’INRA ont élaboré un couplage originalentre le modèle agronomique STICS développé par l’INRA et un modèle de calcul économique. Cette étude a eu pour but d’estimer le coût des épisodes de sécheresse pour un agriculteur représentatif de la région MidiPyrénées et de déterminer si ses décisions de court ou de long terme permettent d’atténuer de manière significative ce coût. Les résultats obtenus indiquent qu’à court terme le coûtinduit par la sécheresse peut être élevé. A long terme, c’est-à-dire dans le cas où les systèmes de culture peuvent être modifiés par l’agriculteur, le coût induit de la sécheresse est atténué de manière sensible par ces capacités d’adaptation supplémentaires. De plus, la mise en place de mécanismes d’alerte sécheresse précoce peut être bénéfique pour les agriculteurs en Midi-Pyrénées.

Les enjeux duchangement climatique en agriculture
Dans son dernier rapport, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) indique que le réchauffement du système climatique est sans équivoque car mis en évidence par des observations sur l’augmentation des températures de l’air et des océans, la fonte généralisée des glaciers et une augmentation globale du niveau moyen des mers. Cerapport précise que, dans le sud de l’Europe, on doit s’attendre à des conditions climatiques plus difficiles (sécheresses, températures plus élevées) et à une baisse de la disponibilité de la ressource en eau1. Selon l’Agence Européenne de l’Environnement, le processus de changement climatique se traduira aussi dans les pays d’Europe du nord par une augmentation de la fréquence des épisodes desécheresse estivale. Le territoire français a été concerné de 1976 à 2005 sur une de ses régions par 13 épisodes de sécheresse. Cela correspond environ à l’occurrence d’une sécheresse, 2 années sur 5, soit deux fois plus que dans le passé (12 épisodes de 1905 à 1965), voir Itier (2008). La question n’est donc plus de savoir si l’agriculture va devoir s’adapter à des conditions climatiques différentesde celles que nous connaissons actuellement mais bien comment elle va pouvoir le faire. Il s’agit d’une question importante car l’agriculture est le secteur économique pour lequel les épisodes de sécheresse se traduisent par les pertes les plus éle1. Déjà, quatre pays en Europe (Chypre, Malte, Espagne et Italie) sont en situation de stress hydrique c’est-à-dire qu’ils prélèvent plus de 20 % desressources en eau disponible à long terme.

vées. En France, la perte pour l’agriculture suite à la sécheresse de 2003 est estimée à 590 millions pour l’agriculture contre 300 millions pour le secteur énergétique (au Portugal, le coût des sécheresses en 2004 et en 2005 a été pour les secteurs de l’industrie, de l’énergie et de l’agriculture respectivement de 32, 261 et 519 millions d’euros).L’importance de ces coûts justifie pleinement que l’on s’interroge sur les capacités d’adaptation de l’agriculture au changement climatique, et notamment au risque de sécheresse.

L’adaptation au risque de sécheresse
Les possibilités d’adaptation de l’agriculture au risque de sécheresse relèvent soit de décisions collectives (réorganisation des filières, transferts d’eau entre régions, nouvellessources d’approvisionnement, etc.) soit de décisions individuelles (modifications des itinéraires techniques, changements de systèmes de culture, couverture du risque par des systèmes d’assurance, etc.), voir Amigues et al. (2006)2. Nous nous limitons à l’analyse des capacités techniques d’adaptation de l’agriculture au risque de sécheresse via des décisions individuelles en distinguant les...
tracking img