Industrialisation britannique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1125 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I- La « révolution industrielle » en Grande-Bretagne 2 secteurs privilégiés – houille et métallurgie texte de Blanqui donne un rôle central à la houille (l.6) ; houille = « charbon de terre », extrait des mines, ressource abondante (cf. carte), moins cher que le charbon de bois (l'a totalement remplacé dans la production de la fonte en 1830 en GB) houille fournit énergie sous 3 formes : -chaleur (combustible pour des indus. Comme la briquetterie ou la verrerie, … ; chauffage domestique aussi) - lumière grâce au procédé Lebon permettant d'extraire le gaz d'éclairage de la houille (l.7), forme essentielle d'éclairage au XIXe (usines, villes) - énergie mécanique par sa combustion et sa conversion par la machine à vapeur « goudron »(l.7), ie « coal-tar », base de départ de la chimieorganique « coke »(l.7) très important : la base du travail sidérurgique, c'est le coke métallurgique, issu de la carbonisation de la houille, qui sert au chauffage des hauts-fourneaux (travail sidérurgique consiste à extraire le fer du minerai (cf.carte) par la fonte du minerai et la réduction des oxydes de fer) procédé pour obtenir du fer (l.10) : le puddlage, très vorace en énergie, c'est à dire unbrassage de la fonte (alliage de fer et de carbone obtenu dans le haut-fourneau) puis forgeage au laminoir (cylindres qui applatissent les barres de métal) pour le transport (l. 11) naissance de la sidérurgie moderne fondée sur l'alliance de la houille et du fer, qui est un élément indispensable de la nouvelle civilisation industrielle (sert à fabriquer machine à vapeur, machineoutil, chemin defer, steamboat, commandes militaires, …) fin du texte montre l'orgueil (« arcs de triomphe ») dû à la place extrêmement dominante de l'industrie sidérurgique britannique, voir l'écart phénoménal avec ses voisins européens dans un manuel – la filière cotonnière deuxième secteur privilégie (l.9 texte Blanqui) origine récente de cette filière (ne dépasse la laine qu'au début du XIXe) croissance trèsrapide : croiser les stats : importations de coton brut sont presque multipliées par 10 en 40 ans ( + 855% ), en même temps que la productivité augmente de manière exponentielle et que le nombre d'ouvriers progresse lui aussi) cette croissance répond à une demande pressante due aux qualités de cette fibre textile (robustesse, légèreté, faible coût de la matière première) et à un phénomène de mode: les « indiennes » (étoffes de coton imprimées aux coloris éclatants) (« tissus » évoqués par Blanqui l. 9?) le secteur cotonnier lance l'éonomie britannique sur la voie de la croissance accélérée, c'est la première industrie de consommation de l'époque et il stimule les industries de construction mécanique et les industries chimiques dont il a besoin pour le blanchiment et la teinture II- Lesfacteurs de l'industrialisation (attention, phénomène très complexe aux multiples facteurs, dont certains sont à la fois des facteurs et des effets) – le progrès technique série d'inventions et de perfectionnements techniques du XVIIIe et du XIXe a longtemps été présentée comme le facteur décisif de la première RI, révolution technologique à l'origine ; mais attention, l'invention ne vaut ques'il y a innovation, ie une application économique à large échelle. à l'origine, la machine à vapeur (l.7-8 Blanqui) : c'est dans la mine (problème du pompage des eaux) qu'ont lieu les premières applications pratiques : « pompe à feu » de Newcomen (l.7) sur laquelle

s'appuie l'Ecossais James Watt pour réaliser les innovations décisives dans le dernier tiers du XVIIIe (1769 puis 1781 avec lamachine à double-effet qui peut devenir une machine motrice universelle et se substituer au moulin à eau ou à la force des animaux ou des hommes et donc être indépendante d'un site naturel et ainsi fournir à toutes les activités une force motrice artificielle) – le machinisme expliquer ce qu'est un métier mécanique (tableau 1) (exemple permet de montrer comment le progrès technique est un processus...
tracking img