Institutions franques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAP 2 : L'influence germanique sur les institutions franques.

Transmission d'un royaume à ses enfants, en 534 (clovis décédé en 511) le royaume franc chrétien à des limites qui coïncident avec celles de l'ancienne gaule romaine. Clovis et ses successeurs ont réussi à créer un royaume. Les francs vont développer un État avec des institutions très spécifiques, ces institutions étant trèsinfluencées par leur origine germanique des francs. Ce royaume franc chrétien va quand même bénéficier de l'héritage romain. L'influence romaine sera secondaire mais elle va exister. Cela se vérifie lorsque les descendants de Clovis laisseront place... Les carolingiens vont perfectionner les institutions franques. 751, Pépin LE BREF, premier roi carolingien. Les carolingiens sont comme lesmérovingiens des francs. Charlemagne et ses successeurs restent des francs.

Section 1: Le faible développement des institutions mérovingiennes.

Les mérovingiens sont des barbares, les francs constituent une tribu qui a été peu romanisée. Même si les liens politiques ont été importants, les francs sont moins romanisé, ils conservent leurs coutumes et institutions. Les Go et Wisigots eux le sont beaucoupplus. Les francs vont développer des institutions qui reprennent les grandes caractéristiques de l'organisation germanique, les institutions savantes romaines, vont donc en grande partie disparaître. Ils vont quand même en garder quelques une, mais les francs sont incapables d'utiliser les autres institutions. Les francs constatent que leur organisation traditionnelles est insuffisante pourgouverner ce grand royaume, leur organisation traditionnelle, c'est une organisation qui permet de gérer une tribu. Les institutions mérovingiennes si elles sont très fortement influencées par les.;;;.. sont nouvelles. Elles sont crées à partir de l'héritage germanique et un peu romain. Le fait que l'héritage germanique domine, elles restent quand même limitée.

§1-La conception du pouvoir chez lesmérovingiens.

Conception de l'Etat poussé loin par les romains, ils considéraient que l'Etat était un chose publique (res publica) c'est à dire une entité supérieure à tous les individus. Une entité capable de prendre des décisions qui s'appliquent à tous les individus vivant sur le territoire de l'Etat. Ce qui exerce les prérogatives de l'Etat ne sont que les dépositaires d'un pouvoir qu'il nepossède pas personnellement. Ce pouvoir a été remis à ceux qui vont l'exercer, les romains ont prévu les choses, le pouvoir n'appartient pas aux individus, ils sont donc obliger d'utiliser le pouvoir pour satisfaire l'intérêt général.
Les barbares ont une conception du pouvoir complètement différente. Ils vont reprendre cette conception qui est la leur avant les invasions. La notion romaine d'Etats'est très sérieusement délitée, effritée on en retient que quelques morceaux: on retient que la conception du pouvoir qui se développe est une conception barbare. Cette conception barbare du pouvoir présente deux aspects essentiels:

*premier aspect: L'idée que le pouvoir est exercé par un homme, cet homme n'est pas véritablement un souverain, c'est un chef de guerre, c'est le chef d'un groupede soldtats, il exerce ce pouvoir car il existe entre lui et ses hommes un lien personnel. Ses hommes et soldats, part un lien personnel, un lien de fidélité, ils se sentent dépendant non pas d'un état mais d'un homme. Ce sont les relations d'hommes à hommes qui priment. Chez les mérovingiens le roi pour être sur, le roi demande à ses hommes de lui prêter un serment de fidélité. Cette idée delien d'hommes à hommes concerne toute la société Car les guerriers ont déjà prêter serment au roi vont demander a leurs subalternes de prêter fidélité au roi et à leur personne, et ces derniers vont faire de même avec leurs sujets. Idée d'une médiatisation du pouvoir. Cela a des conséquences très importantes. Ce lien très personnel qui fonde le pouvoir, repose sur des causes pas toujours très...
tracking img