Introduction economie terminale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1153 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SES - Cours

Introduction

Croissance, développement, changement social
Introduction
L’objet de l’introduction générale est de préciser le cadre de travail pour l’année, les problématiques se posant à l’économie et à la société sur le long terme, depuis la révolution industrielle en Occident mais aussi au-delà. Croissance : selon François Perroux elle est « l’augmentation soutenue pendantune ou plusieurs longues période d’un indicateur de dimension, pour une nation, le produit global net en termes réels » Développement : toujours selon F. Perroux, il est la « combinaison des changements mentaux et sociaux d’une population qui la rendent apte à faire croître durablement et cumulativement son produit réel ». Changement social : pour Guy Rocher, il se définit comme « toutetransformation observable dans le temps qui affecte, d'une manière qui ne soit pas que provisoire ou éphémère, la structure ou le fonctionnement de l'organisation sociale d'une collectivité donnée et modifie le cours de l'histoire ». Tout trois sont des phénomènes structurels : Croissance : pour qu'il y ait croissance économique, l’enrichissement du pays (soit l'augmentation du PIB réel) doit être élevé etdurer (s’inscrire dans le long terme). Développement : les mentalités, la société change, ce qui lui permet de s’enrichir : le développement aboutit à la croissance. C’està-dire, la croissance ne suffit pas au développement. Le changement social est alors nécessaire au développement : exemples : la paysannerie s’industrialise et devient l’agriculture, le travail devient salarié, les positionssociales ne sont plus déterminées par la naissance, il y a une tendance à l’égalisation des conditions entre hommes et femmes. Comment mesure-t-on ces phénomènes ? Comment peut-on les relier ?

Section 1. Quantifier la croissance et le développement...
Les indicateurs de mesure présentent des défauts mais permettent cependant une description sur le long terme. Paragraphe 1. Des indicateurs que l'onpeut améliorer… 1. 1. Les principaux indicateurs… - Les indicateurs de la richesse économique sont le PIB et le revenu par tête. Produit Intérieur Brut : somme des biens et services produits par des unités résidentes pour des emplois finals, c’est à dire : PIB = DCF + FBCF + ∆S + X – M. Une production économique trouve toujours une utilisation. Définition plus économique : PIB = somme des valeursajoutées produites par les branches ou les secteurs de l’économie + TVA (7,5% du PIB) + droits de douanes (0,1% du PIB). C'est-à-dire le PIB, c’est la richesse crée par une économie donnée durant une période donnée. Il est mesuré aux prix du marché, que ce soit la production marchande ou non marchande. Valeur ajoutée : c’est la valeur nouvelle créée au cours du processus de production parl’utilisation de travail et de machines dans une organisation productive : CA – CI pour les organisations marchandes, elle permet de rémunérer le capital et le travail. NB : Consommations Intermédiaires = valeur des matières nécessaires à la production (la farine pour un boulanger…) Revenu par tête : c’est le PIB/habitant, la richesse potentiellement disponible pour chaque individu d’une économie donnée. -Pour mesurer la croissance, on utilise ces indicateurs en calculant leur variation sur le long terme : taux de variation du PIB (ou du revenu par tête) ou Taux de Croissance Annuel Moyen du PIB (ou du revenu par tête) - Au vu de sa définition, le développement ne peut-être mesuré efficacement avec le PIB (indicateur économique), donc l’Indicateur de Développement Humain (l'IDH est un indicateursynthétique, économique et social) existe depuis le début des années 1990. Il est la moyenne de trois indicateurs : l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’éducation (taux d’alphabétisation des adultes et taux de scolarisation des moins de 24 ans), le niveau de vie mesuré par le PIB réel corrigé par habitant (correction puisque le niveau de vie augmente quand le PIB en PPA augmente mais...
tracking img