Janusz korczak « comment aimer un enfant »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

Janusz Korczak
« Comment aimer un enfant »

Résumé

I) L'enfant selon Korczak

Janusz Korczak prévient dès le début du livre qu’il ne donnera pas de solution miracle pour élever au mieux un enfant. Face à la question de l’éducation, il semble adopter le même point de vue que Socrate « je sais que je ne connais rien ». Par le biais de son ouvrage, il ne prétend pasapporter des réponses aux parents, mais il veut leurs apprendre à savoir se poser les bonnes questions.
Il évoque dès la conception de l'enfant le phantasme de « gosse réussit » de tous les parents. Ils projettent sur l’enfant l’image d’un prolongement d’eux-mêmes et l'image renvoyée par la société de ce que doit être un enfant. Korczak leur rappelle que l’enfant est acteur de sa vie, c'est unepersonne à part entière.
Korczak divise la vie de l'enfant en plusieurs stades qu’il illustre à chaque fois de plusieurs exemples. Il évoque entre autres, la période où l'enfant découvre le monde seul et où il prend des risques et acquiert de l'expérience ainsi que celle où l'enfant pose des questions fondamentales aux adultes sur ce qui régit son existence.
Korczak soulève également la question dela puberté. Durant cette période de sa vie, l’enfant découvre le vrai visage de l’adulte, qui a autant de faiblesses et de défauts que lui. Il comprend l’injustice d’avoir été soumis toute son enfance au bon vouloir de quelqu’un qui ne détient pas plus que lui la vérité.
L’enfant découvre que le monde n’est pas séparé en deux catégories « bien » et « mal ». Il est perdu face à ses découvertes.II) Le rôle de l'éducateur selon Janusz Korczak

Pour Janusz Korczak, l'éducateur doit avant tout comme nous l'avons dit dans la partie précédente considérer l'enfant comme une personne à part entière. Il faut prendre en compte ses intérêts, ses sentiments et ses choix au même titre que ceux des adultes. Korczak utilise énormément l’observation et le dialogue dans son travail. Il pense qu‘ilne faut jamais fixer ses objectifs en fonction de ce qui devrait être mais en fonction de ce qui  peut être. 
Il convient qu'il est difficile de trouver un équilibre entre l’autorité que doit exercer l’éducateur pour faire respecter les règles de la société, assurer la préservation de la liberté de chacun, et le désir d’être aimé ancré en chacun de nous.
Korczak fait l’inventaire de toutes lessituations difficiles auxquelles peut être confronté l’éducateur. Ce dernier est soumis quotidiennement à l’imprévu et la majeure partie de son travail est de gérer cet imprévu.
Korczak évoque également le fait que l’éducateur ne peut pas aimer tous les enfants de la même façon. Il partage toujours plus d’émotion avec certains qu’avec d’autres. Pour Korczak, le principe d’égalité entre tous lesenfants n’existe pas. Un humain n’est pas un robot, les sentiments qu’il ressent pour chaque personne sont différents et il n’a pas à en avoir honte.
Être humain nous condamne à commettre des erreurs et des injustices. L’important est de savoir le reconnaître et de pouvoir se remettre en cause. Être juste est impossible : quand on punit, on est toujours influencé par différents paramètres, mais lasanction reste obligatoire car laisser une totale liberté aux enfants, en avantage certains et en limite d’autres de toute façon.
Le rôle de l'éducateur est aussi de soumettre l’enfant aux lois sociales même s’il n’est pas convaincu par toutes ces lois. Il doit lui inculquer la notion de règles. Cependant, pour Korczak, il est essentiel de toujours écouter la demande d’un enfant avant de prendreune décision le concernant.
Janusz Korczak pense qu'il ne faut pas condamner les « mouchards ». Ils pointent nos faiblesses et voient ce qu’on n’a pas réussi à voir. Il ne faut pas les houspiller mais leur rappeler qu’ils commettent des erreurs eux aussi. Les erreurs font partie du processus d'apprentissage de l'enfant.
De plus, selon lui, il faut être conscient du fait que la dépravation...
tracking img