Jean cocteau, la machine infernale, acte ii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1114 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Cocteau, La Machine infernale, Acte II
Extrait n° 2
LE SPHINX
Un émule (1
) ? Vous cherchez donc le Sphinx ? […]
ŒDIPE
L'essentiel est qu'elle ne le soit pas.
I. Œdipe, un héros aveugle :
1. Un homme enthousiaste et "fiévreux" :
"Depuis un mois, je marche sans fatigue"
"Demain à Thèbes, je m'équipe"
Œdipe aurait dû s'équiper – c'est-à-dire s'armer – depuis un mois.
S'il ne l'apas encore fait, c'est qu'il est curieusement insouciant.
En outre, il emploie le présent, au lieu du futur attendu : "Demain à
Thèbes, je m'équipe". Il vit en réalité dans un rêve, où tout se réalise, au
présent…
Un véritable héros épique serait méthodique et réfléchi (on se
souvient des réactions parfaitement contrôlées, maîtrisées, d'Hippolyte
devant le monstre, dans la scène 6 de l'acte Vde Phèdre).
D'ailleurs, Œdipe n'est pas sur ses gardes, il aurait pu se faire
surprendre et tuer par le Sphinx.
D'autres indices montrent qu'Œdipe n'est qu'une caricature de
héros épique, perdu dans un rêve éveillé.
 "j'eusse crié mon enthousiasme à n'importe quelle colonne"
est une phrase qui semble sortie du rêve d'un poète. Le
niveau de langue très soutenu ("j'eusse crié",plus-que-parfait
du subjonctif, remplace "j'aurais crié") n'est pas à sa place
dans la bouche d'un héros qui devrait être avant tout un
homme d'action, un guerrier.
 Il croit qu'une jeune fille pourrait chercher le Sphinx…
Pronom qui domine : JE.  égocentrisme.
Se voit en chasseur… mais les signes de faiblesse sont multiples –
il semble voué à l'échec.
Caricature du héros épique.
Ses propos révèlentsa jeunesse, son manque de maturité et de
prudence, sa présomption.2. Le but de la vie :
Pour Œdipe, le moment idéal n'est pas celui de l'affrontement
victorieux (ce qui serait le cas pour un véritable héros épique), mais celui
du triomphe (au sens antique du mot : le défilé du général en chef
victorieux, à Rome, qui passe sous un arc de triomphe et qui est
acclamé par la foule).Définition de la gloire :
"Je ne sais pas si j'aime la gloire ; j'aime les foules qui
piétinent, les trompettes, les oriflammes qui claquent, les palmes
qu'on agite, le soleil, l'or, la pourpre, le bonheur, la chance, vivre
enfin !"
Caractéristiques :
- Adoration populaire ("les foules", d'ailleurs au pluriel ! piétinent,
car les gens se pressent pour le voir passer).
- Quasiment divinisé : lespalmes font songer aux rameaux [entrée
du Christ à Jérusalem, acclamé par la foule qui agite des rameaux – des
palmes]
- Mouvements, bruits et couleurs.
- On voit se manifester aussi le goût du pouvoir, perceptible dans
l'énumération "le soleil, l'or, la pourpre", car l'or et la pourpre sont les
attributs des dieux et des rois, donc du pouvoir (le soleil était associé à
Apollon).
Imageextérieure, exposée à tous…
+ "le bonheur, la chance" – par oppositions aux hommes
ordinaires.
Donc, la gloire réside dans le triomphe de l'individu reconnu
par la collectivité qui l'acclame et accepte sa domination :
"J'aimerai mon peuple, il m'aimera". L'adjectif possessif "mon"
donne bien l'idée d'une domination totale : le peuple de Thèbes
devient la possession d'Œdipe, qui est un étranger deCorinthe.
3. Un rapport de forces : Œdipe est systématiquement dévalorisé.
Quelle est la composition du passage ? Appuyez-vous pour
répondre sur les différents types de phrases (interrogatives /
affirmatives). Où se situe le tournant de la scène ? Discerne-t-on une
progression ? Longueur des répliques ? Niveau de langue ?
Mouvement en deux temps.
Œdipe prononce des répliques longues, puis deplus en plus
brèves quand il énonce des certitudes.
À cela s'opposent les répliques brèves du Sphinx qui, dans sonrôle de questionneur, s'emploie à faire apparaître le point de vue
d'Œdipe.
Le tournant de la scène se situe au moment où Œdipe et le
Sphinx intervertissent leurs rôles (Œdipe se met à interroger le
Sphinx). Le Sphinx, paradoxalement, délivre une parole pleine
d'humanité....
tracking img