Karl marx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4135 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 17 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Notes de cours sur Karl Marx La pensée de Marx est complète, puisqu’elle propose un système intégrant, sans les dissocier, philosophie, histoire et économie. a – Le sous-système philosophique Toute l’œuvre de Marx constitue une critique de l’économie politique, qui décrit le mode de production bourgeois (le capitalisme). Cette critique repose sur le constat d’une aliénation (au sens de divorceavec la nature humaine) générale, associée à ce mode de production. - l’aliénation : Le régime de propriété privée prive le travailleur du fruit de son travail. Dans ce mode de production, l’ouvrier est assimilé à une force de travail ; il est traité comme une chose (déshumanisation), comme un simple instrument de travail, sans intéressement au travail (dépossession) et étranger au travail(dépersonnalisation). De plus, le mode de production capitalisme génère une grande misère ouvrière. Ce sont les ingrédients de l’aliénation de l’ouvrier. Pour le capitaliste, l’aliénation consiste en un dépérissement des sens physiques et intellectuels, remplacés par un sens de l’avoir. L’aliénation, selon Marx, ne saurait être combattu par l’Etat, dans la mesure où il est luimême un instrument de la classedominante (les capitalistes) et participe donc de l’aliénation de ces derniers. L’avènement du communisme, dont le programme est l’abolition de la propriété privée et le dépérissement progressif de l’Etat, après une phase préparatoire de dictature du prolétariat, est alors nécessaire pour permettre « la réconciliation de l’homme avec la nature. » - Le matérialisme historique : Parallèlement à ceconcept d’aliénation, Marx donne un éclairage particulier sur le mode de production capitaliste. Le marxisme est aussi une philosophie de l’histoire : le matérialisme historique et dialectique. Marx expose ainsi son point de vue : Première relation : « les hommes nouent des rapports déterminés, nécessaires, …, rapports de production qui correspondent à un degré de développement déterminé de leursforces productives matérielles… L’ensemble de ces rapports de production constitue la structure économique de la société… Seconde relation : sur laquelle s’élève une superstructure juridique à laquelle correspond les formes de conscience social déterminées.

Le mode de production de la vie matérielle conditionne le processus de vie sociale, politique et intellectuelle en général : Ce n’est pasle conscience des hommes qui détermine leur être ; c’est inversement leur être social qui détermine leur conscience. » Mais ce déterminisme est figé dans cette expression seule (à ce stade, l’homme est privé de tout libre arbitre). A un état des forces productives correspond une organisation sociale et une seule, une conscience sociale et une seule. Or, Marx considère que le matérialisme historiqueest dialectique. Autrement dit, il existe des forces contraires susceptibles de rompre l’équilibre précédent : Prem. force contraire : « A un certain stade de leur développement, les forces productives matérielles… entrent en collision avec les rapport de production Synthèse :

1

existants » Sec. force contraire : Synthèse : « avec leur expression juridique » « Alors commence une ère derévolution sociale. Les changements dans les fondations économiques s’accompagnent d’un bouleversement dans tout l’édifice. »

(L’épaisseur des flèches indique l’intensité de la détermination. Une flèche pleine indique la détermination matérialiste.

Forme de conscience sociale

Institutions juridiques et politiques

Superstructure (mode d’existence sociale)

Structure (mode de production)Forces productives matérielles

Rapports sociaux

Marx résume sa pensée de la manière suivante : « Le moulin à bras vous donnera la société avec le suzerain ; le moulin à vapeur, la société avec le capitalisme industriel. » Donc, la base économique (infrastructure), constitué par les forces productives et les rapports sociaux, détermine l’édifice (superstructure) juridique, politique,...
tracking img