La belle epoque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1638 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La culture politique dominante était la République[1], sous la forme française de la démocratie libérale[2],[3] avec un large consensus patriotique.

La culture républicaine s'est imposé progressivement en s'enracinant dans des fêtes, rites et symboles nationales dont la Marseillaise[4] (hymne national en 1879) et la fête nationale du 14 juillet (fête nationale en 1880). La culture républicainese voulait héritier du libéralisme des Lumières et s'inscrivait autour du positivisme. La culture dominante a essayé de répondre aux attentes de la classe moyenne et bourgeoise en protégeant notamment les droits des individus et en favorisant la liberté d'entreprise. Elle a eu un rôle décisif sur la laïcité, l'instruction publique et la formation du citoyen.
La laïcité : séparation des Égliseset de l'État. Devise de la République française sur le tympan d’une église...

Le président du Conseil et l'ancien ministre de l'Instruction publique, Jules Ferry, instaure plusieurs grandes lois, la loi du 21 décembre 1880 qui ouvre aux filles l'accès à l'enseignement secondaire public, la loi du 16 juin 1881 qui établit la gratuité de l'enseignement primaire, et enfin la loi du 29 mars 1882 quirend l'enseignement public, laïc et obligatoire. La sécularisation opérée par Jules Ferry a seulement réduit la place de la religion dans la définition des normes du savoir, des mœurs et dans l'espace public en général.

Les émeutes ouvrières de juin 1848 et la Commune de 1871, ont longtemps cultivé une légende noire et un souvenir horrifiant pour les principaux acteurs de la IIIe République.Dans ce contexte, le ministre Waldeck-Rousseau abolit la loi Le Chapelier (1791) le 21 mars 1884 et autorise les syndicats ouvriers.

Les républicains sont incarnés entre autres par Édouard Herriot et Anatole France. D'autres cultures politiques nourrissent la vie politique : l'anarchisme, le socialisme, le radicalisme, le pacifisme, le patriotisme et le nationalisme (Maurice Barrès, JacquesBainville, Action française) ; et faits politiques majeurs, tels l'affaire Dreyfus, ou l'Affaire Boulanger, un mouvement antiparlementaire de gauche et d'extrême-gauche né du Scandale de Panamá.
L'Affaire Dreyfus a bouleversé la société française pendant douze ans, de 1894 à 1906.

L’Affaire Dreyfus a durablement marqué les esprits, tant par son hostilité que son intensité, et malgré la grâceprésidentielle dont a joui le militaire en 1901, cette affaire a eu pour conséquence de constituer en France deux blocs antagonistes[5], sur un fonds religieux.

Après l'affaire Boulanger, la droite devient dominante notamment en récupérant le flambeau nationaliste[6], et parce que les penseurs républicains sortent grandis de l'affaire Dreyfus. De nombreux intellectuels basculent vers la droite(Péguy, Halévy).

La France connait une certaine fracture religieuse[7] aux débuts des années 1900, appelé parfois la « guerre des deux France ». L’année 1902 voit la victoire aux élections du Bloc des Gauches et la nomination au poste de Président du Conseil d’Emile Combes, figure du radicalisme et anticlérical convaincu. La place de l’Église catholique dans les affaires politiques provoque deviolentes querelles (« le cléricalisme, voilà l’ennemi ! ») entre des partis cléricaux et des groupes politiques anticléricaux souvent à gauche[8] et représentés à la chambre des députés. L’anticléricalisme est donc la réaction contre cette tendance à subordonner le politique au religieux. Edgar Quinet voulait par exemple détruire toutes les églises et instaurer un athéisme et un laïcisme à l'ensemble dela société . Ces attaques frontales, aboutissent aux Loi de Séparation de l’Église et de l’État de 1905, dont Jules Ferry reste cependant à origine de la sécularisation concrète et réelle (l’enseignement public, laïque et obligatoire ; ci-dessus). La laïcité telle qu’elle s’est construite en France à partir de la loi de Séparation de l’Église et de l’État de 1905, a assuré la liberté de...
tracking img