La chef d'oeuvre inconnu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de texte
Le passage proposé appartient à la nouvelle de Balzac, Le Chef-d'œuvre inconnu, publié dans sa première version en 1831, au moment où triomphe en France le romantisme. L'extrait se situe quelques temps après l'ouverture du récit, au moment où Poussin rencontre pour la première fois Frenhofer. Le narrateur nous présente Frenhofer en le décrivant du mieux qu'il puisse. Ils'agit d'une première leçon d'art à travers le portrait. Le narrateur nous rappelle donc ainsi le thème principal de la nouvelle : l'art.
Afin de cerner la spécificité du texte proposé, il convient de définir quels jeux de regards entre Poussin, le narrateur et le lecteur permettent de construire la description du personnage de Frenhofer et quels en sont les effets. Puis dans un deuxième tempscomment cette description prend une dimension picturale pour devenir un tableau, et enfin quels sont les éléments qui nous permettent de dire que Frenhofer est un personnage fascinant.
Cet extrait est basé sur un jeux de regards entre Poussin, le narrateur et le lecteur. Je vais donc tenter d'analyser de quels façons se font ces échanges et quels en sont les effets.
Tout d'abord le point devue est interne, il s'agit du regard même de Poussin. Effectivement celui-ci interprète ce qu'il voit : « il devina » « il examina ». La description s'effectue donc du point de vue de ce jeune homme, qui est relayé par le narrateur.
Celui-ci est externe à l'histoire (3ème personne du singulier), néanmoins il {text:soft-page-break} intervient. A l'aide des temps verbaux ( Présent de véritégénérale, Impératif, Conditionnel). D'impératifs : « Imaginez ; Mettez ; jetez ; vous aurez » qui organisent le portrait et ainsi permettent au narrataire de s'introduire dans la scène comme s'il était présent. Il doit donc faire appelle à son imagination, à son énergie créatrice pour reconstituer le portrait du vieillard. L'utilisation du « on » et « vous » conduisent également le lecteur à partager lepoint de vue du narrateur. L'on pourrait aussi penser que le narrateur tente de rivaliser avec le peintre, il essaye de peindre un portrait de Frenhofer aussi fidèle que possible.
Différentes conséquences découlent de ces rapports. Tout d'abord il y a une découverte progressive du personnage. Le récit encadre cette description (Passé simple imparfait) de Frenhofer, elle est insérée. L'allure, ladémarche et le costume sont d'abord décrit. Puis l'attention est tout de suite focalisée sur son visage, pour revenir en sens inverse à une description plus globale. L'homme décrit est un personnage complexe, comme peuvent en témoigner les adverbes : « magnificence, singulièrement flétrie, bizarreries ». Poussin n'a pas d'avis tranché à son sujet mais émet toutefois un jugement. Le lecteur estpartie prenante de la scène. Le narrateur lui apprend à poser son regard car celui-ci en aura besoin pour la suite.
Le lecteur est interpellé et convié à participer par lui-même à l'interprétation du personnage. Il s'agit d'une première leçon d'art.
Le portrait devient alors tableau : « vous eussiez dit une toile de Rembrandt marchant silencieusement ».
Plus généralement le narrateur utiliseun lexique propre à la peinture, par exemple lors de l'utilisation des couleurs : « vert de mer, blanc nacré » qui {text:soft-page-break} sont en règle générale employée lors de la description d'une œuvre d'art. Le style clair-obscur est très présent, car c'est un personnage illustre, hors norme qui échappe à toute définition claire. Ce qui renforce également le côté fantastique de ce passage.Poussin tente toujours de se raccrocher à quelqu'un de connu (Rabelais, Socrate) mais sans pour autant y parvenir et n'arrive à en faire qu'une description floue et surnaturelle du vieillard. Ainsi Poussin nous dresse un portrait à la Rembrant où art et peinture se confondent. Le romancier devient le rival du peintre et le lecteur invité à fonctionner comme un artiste, semble entrer, comme tenu...
tracking img